Nos déclarations


Restons mobilisés pour les conditions de vie des retraités


Le bureau national de la CFDT Retraités réuni à Bierville a adopté une déclaration d'actualité. Elle fait le point sur les priorités revendicatives actuelles de la CFDT Retraités : perte d'autonomie, accès à la santé et tiers payant, indexation des pensions de retraite.

La loi sur l’adaptation de la société au vieillissement ne fait pas tout

La loi sur l’adaptation de la société au vieillissement a été adoptée le 14 décembre 2015. La CFDT Retraités y a pris toute sa part.

Mais une loi ne fait pas tout. Les décrets permettront de mettre en œuvre ses dispositions au plus près des personnes âgées. L’application pleine et entière de la loi en dépend.

La prévention et l’adaptation de la société sont de la responsabilité des collectivités territoriales qui doivent en assurer la mise en œuvre et le financement. Les conseils départementaux ont une mission d’action sociale dans l’accompagnement de la perte d’autonomie et son financement.

À ce jour, 375 millions d’euros issus de la CASA doivent contribuer à améliorer les plans d’aide des bénéficiaires de l’allocation personnalisée d’autonomie (APA).

Cette loi reconnait aux âgés leur action et leur place au sein de la société. La CFDT Retraités agira à tous les niveaux pour que sa mise en œuvre sur le terrain améliore les conditions de vie des personnes âgées.

Le tiers payant à généraliser pour l’accès aux soins de tous pour tous

La généralisation du tiers payant est désormais inscrite dans la loi. La CFDT Retraités regrette cependant le rejet par le Conseil constitutionnel de son application aux complémentaires-santé. Elle continue son action et demande au gouvernement et aux organismes complémentaires de prendre les dispositions nécessaires pour que le tiers payant généralisé soit effectif en janvier 2017.

L’accès à la santé est mis à mal par le transfert de plus en plus important de la prise en charge vers les complémentaires, notamment les dépassements d’honoraires. La tarification des complémentaires liée à l’âge tend à se généraliser. Elle représente un coût important pour les retraités. Pour la CFDT Retraités, cela va à l’encontre des principes de solidarité et d’universalité.

Les salaires augmentent plus vite que les retraites

L’indexation des pensions sur les prix pénalise le niveau de vie des retraités. Cela conduit à un appauvrissement relatif des retraités par rapport aux salariés. Ce mode d’indexation entraine, à la liquidation, une baisse du taux de remplacement des pensions. En outre, les pensions liquidées évoluant comme les prix, décrochent par rapport à l’évolution des salaires. Cette évolution est déjà effective : en 2014, pour la première fois depuis deux décennies, la pension des primo-liquidants a diminué. La CFDT Retraités revendique une indexation des pensions qui permette aux retraités de maintenir leur niveau de vie tout au long de leur retraite.

La CFDT Retraités appelle ses équipes à se mobiliser sur toutes ces revendications.

Déclaration N°5 du 3 février 2016 du bureau national de la CFDT Retraités.

Poser une question

modération a priori

La réponse à votre question sera apportée par un militant retraité bénévole... Merci de noter le numéro de cette fiche pour la retrouver avec la réponse...

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici