Notre activité


Reviens Pasteur, ils sont devenus fous !


Aujourd’hui, certaines maladies épidémiques réapparaissent dans toute l’Europe : rougeole, méningite… Plusieurs pays prennent des mesures obligatoires pour la vaccination, « mesures qui ont sauvé le plus de vies au monde », dit Agnès Buzyn, ministre de la Santé.

En France, 11 vaccins seront rendus obligatoires, 70 % des enfants sont déjà couverts par ces vaccins. Or, d’après une enquête sur les « fake news », 50 % des Français pensent que le ministère de la Santé est de connivence avec les laboratoires pour rendre les vaccins obligatoires afin d’optimiser les bénéfices de l’industrie pharmaceutique. Des pétitions sont mises en ligne, soutenues par l’extrême droite, pour demander la suspension du caractère obligatoire de ces vaccins les accusant de créer des maladies (autisme, sclérose en plaques, présence d’aluminium, de mort aux rats…).

« Ah, s’exclame une mère, si tous les enfants pouvaient se faire vacciner, sauf le mien, il n’y aurait pas d’épidémies !  » Comme dit Michel Serres dans un petit manifeste intitulé C’était mieux avant ! : « Avant j’y étais, les microbes de la poliomyélite coulaient en Garonne, où l’absence de vaccination laissa beaucoup de mes amis marqués par cette maladie. Les progrès, l’OMS et la Sécurité sociale produisirent une forte espérance de vie.  »

Danielle Rived