Nos déclarations


Rien de plus pour les petites retraites dans la réforme


La loi portant réforme des retraites a été adoptée en deuxième lecture à l’Assemblée nationale. La CFDT Retraités déplore qu’aucune mesure n’ait été prise pour préserver, du gel de 6 mois de la revalorisation, toutes les petites retraites.

Le Gouvernement a persisté dans sa volonté de protéger le seul « minimum vieillesse » qui sera revalorisé au 1er avril, puis au 1er octobre 2014. Cette aide sociale est destinée aux personnes âgées qui ont peu ou pas du tout cotisé à l’assurance vieillesse. La CFDT Retraités ne se satisfait pas de cette mesure.

Quelques centaines de milliers de retraités, qui perçoivent, parfois pour une carrière complète, une retraite contributive inférieure ou à peine supérieure à cette allocation sociale (dans la limite de 787,26€ mensuels pour une personne seule) ne sont pas concernés. Le report du 1er avril au 1er octobre de la revalorisation des retraites leur fera subir une perte de pouvoir d’achat. C’est intolérable ! La CFDT Retraités est déçue que le Gouvernement n’ait pas jugé nécessaire d’améliorer la loi pour protéger toutes les pensions inferieures au SMIC net.

Par ailleurs, la Ministre de la Santé a annoncé le relèvement de l’aide à la complémentaire santé (ACS). La CFDT Retraités en prend acte. Mais, le véritable problème est celui des seuils de ressources pour en bénéficier (966 € mensuels pour une personne seule). Cette condition de ressources écarte encore un trop grand nombre de personnes à revenus modestes. Pour de nombreuses personnes âgées, le coût d’une complémentaire santé reste prohibitif. La CFDT Retraités considère que cela entrave le droit à un égal accès pour tous à la santé.

Source : Déclaration N°27 du 27 novembre 2013 de la commission exécutive de la CFDT Retraités