Notre activité


Rien n’est gagné !


Le 11 février dernier, à l’occasion du remaniement ministériel, Pascale Boistard est nommée secrétaire d’État aux personnes âgées. Depuis l'élection présidentielle de 2012, elle sera notre troisième interlocutrice à propos de la loi d’adaptation de la société au vieillissement promulguée le 28 décembre dernier, et en plein démarrage de sa mise en œuvre.

Ce texte et cette démarche législative et réglementaire sont l’aboutissement d’une longue action revendicative de la CFDT Retraités. Il nous faut porter ces droits au plus près de celles et ceux qui en ont besoin : les personnes vieillissantes, les salariés de l’aide aux personnes…

Jusqu’en décembre 2016, près de 47 décrets sont attendus. Nous continuerons notre long et patient travail de proximité. Et ce plus encore aujourd’hui qu’hier.

Les nuages et menaces s’amoncellent en effet sur l’esprit et l’exigence de la loi. Depuis quelques semaines, des départements mettent à mal les aides dévolues aux personnes âgées en baissant les budgets des Ehpad, en envisageant de créer des prélèvements supplémentaires sur l’heure pour l’aide à domicile. Ces dispositions scandaleuses augmentent le reste à charge, mettent en plus grande difficulté les plus fragiles et remettent en cause l’universalité de l’Aide personnalisée à l’autonomie (Apa).

Nous appelons les équipes de la CFDT Retraités à la vigilance et à la contestation citoyenne face aux éventuelles remises en cause des aides aux personnes âgées par leurs conseils départementaux. Nous refusons que ce soit sur le dos des personnes âgées que se fassent des arbitrages financiers entre les départements et l’État.

Nous serons offensifs pour que la loi sur l’adaptation de la société au vieillissement soit mise en œuvre au plus près de ceux qui ont besoin d’accompagnement. Pour eux. Pour nous tous. Car la qualité d’une société se mesure au sort qu’elle réserve aux plus fragiles des siens !

Dominique Fabre, secrétaire générale