Notre activité


S’engager pour chacun. Agir pour tous


Prime annuelle et exceptionnelle de 40 euros aux assurés dont le montant total des retraites perçues est inférieur à 1 200 euros par mois, minimum vieillesse revalorisé pour être porté à 800 euros pour une personne seule, cumul Aspa et complément de revenu possible pour atteindre des ressources au niveau du Smic sont trois des nouvelles mesures à retenir dans le budget 2015 de la sécurité sociale.

Disons-le, il a fallu batailler ferme pour obtenir ces avancées qui ne sont que justice pour les basses pensions. Les annonces du Gouvernement faisaient du Yo-yo (« on fait », « on gèle », « on fait autrement » », peut-être »). À l’autre extrémité, certaines revendications frisaient l’irresponsabilité. Dans un climat délétère, il a fallu convaincre, en lien étroit avec la Confédération, que le critère de justice « pas de pensions inférieures au Smic net » devait désormais servir de référence en toutes occasions. Cela a rendu d’autant plus nécessaire le coup de pouce aux pensions les plus modestes. La situation n’est pas pour autant glorieuse. Chacun en conviendra. Ces mesures restent très insuffisantes.

Plus encore, dans ce même budget, la CFDT Retraités est attentive à l’utilisation de la contribution additionnelle de solidarité pour l’autonomie (Casa), pour qu’elle ne connaisse pas le même sort que l’an dernier. Nous veillons également aux conditions d’application de la loi sur la perte d’autonomie (voir pages Vie syndicale). L’accès à la complémentaire santé et aux soins de qualité pour tous reste une préoccupation constante de l’Union confédérale CFDT des Retraités.

Nous sommes de plus en plus dans le temps court de l’urgence sociale, avec les besoins de résultats immédiats qui y sont attachés. La justice viendra d’une refonte en profondeur du dossier retraite et de notre système fiscal. Là est la solution courageuse qui remettra les difficultés et les solutions en perspective.

Début mai 2015, à Nantes, la CFDT Retraités tiendra son 24e congrès. Une occasion d’approfondir nos revendications, de renouveler notre mode de présence en société, de « s’engager pour chacun et d’agir pour tous ».

Michel Devacht, secrétaire général

Michel Devacht