Notre activité


Les français et la dépendance ?


Que pensent les Français de la prise en charge de la dépendance ?

Pour 66 % des Français, l’État doit prendre en charge financièrement les personnes âgées dépendantes

Pour deux tiers des Français, c’est principalement à l’État et aux pouvoirs publics de prendre en charge financièrement les personnes âgées dépendantes (c’est-à-dire ne pouvant vivre seules, sans aide) : 66 % en sont convaincus, contre 24 % pour qui cela doit principalement relever des enfants ou des familles des personnes âgées dépendantes, et 9 % qui considèrent que cela doit principalement relever « des personnes âgées dépendantes elles-mêmes, en épargnant ou souscrivant une assurance privée ».

Mais, pour 47 % des Français, une cotisation dépendance doit rester facultative

Dans l’hypothèse où serait créée une cotisation spécifique pour être couvert au cas où l’on devienne dépendant, une majorité de Français estiment que cette cotisation ne devrait exister que pour ceux qui le veulent (47 %), quand 33 % (seulement) estiment qu’elle devrait être « obligatoire pour tous » et 19 % « obligatoire, à partir d’un certain âge ». Sont plus convaincus que la moyenne pour une cotisation obligatoire : les 65 ans et plus (38 %) et les cadres et professions libérales (41 %).
Pour 66 % d’entre eux, une aide financière pour compenser les surcoûts liés à la dépendance des personnes âgées doit être accordée uniquement aux personnes disposant de faibles revenus (69 %), quand 30 % préfèrent qu’elle soit accordée à toutes les personnes se trouvant dans cette situation, quel que soit leur niveau de revenus.

Même s’il reste minoritaire, le sentiment que l’aide financière à la dépendance doit être accordée à tous sans conditions de revenus a progressé de huit points depuis l’année 2006.

La CFDT Retraités doit encore communiquer pour convaincre de la nécessité d’une cotisation universelle pour une assurance dépendance.

Source : Baromètre d’opinion 2017 de la Drees réalisé par BVA.

Claude Wagner