Nos déclarations


Tiers-payant généralisé, perte d’autonomie, pouvoir d’achat : trois priorités pour la CFDT Retraités


Face à la montée du terrorisme et devant les attentats qui ont frappé la France, la CFDT Retraités a participé au mouvement de solidarité qui s’est développé au sein de notre pays. Elle rappelle les valeurs de la CFDT, notamment celles de solidarité et d’émancipation.

La CFDT Retraités revendique le tiers-payant généralisé

Nous dénonçons le boycott de la carte vitale par certains médecins libéraux qui se placent hors la loi. Ce tiers-payant généralisé est un droit pour chacun. Les indemnisations et rémunérations des médecins par l’assurance maladie ne se limitent pas au seul tarif de la consultation. Ils en perçoivent aussi d’autres liées aux objectifs de santé publique.
Pour des raisons financières, 25% des Français renoncent aux soins médicaux. Le tiers payant leur garantit cet accès aux soins.

La CFDT Retraités revendique la mise en œuvre, sans délai, de la loi sur le vieillissement

Depuis huit ans les gouvernements successifs nous promettent une amélioration de la prise en charge de la perte d’autonomie des personnes âgées. La solidarité des retraités par le paiement de la CASA depuis avril 2013 est réelle et effective. La CFDT Retraités reste mobilisée pour que les engagements du gouvernement quant à eux ne restent pas sans suite.
Elle amplifiera son action pour faire avancer ce dossier.
Mais la CFDT Retraités reste lucide sur un délitement social. Celui-ci risque d’entrainer des jeunes fragilisés à la recherche d’une idéologie destructive pour eux et le reste de la société. Ce délitement social conduit aussi une partie de la population vers les populismes et les extrêmes.

La CFDT Retraités défend le pouvoir d’achat des retraités dans la solidarité

Le pouvoir d’achat des retraités est mis à l’épreuve des solidarités qu’exige la situation financière dégradée des comptes publics et sociaux. Les retraités prennent largement leur part dans cette solidarité : stagnation des pensions de base et complémentaire, mesures fiscales comme la fiscalisation de la majoration de pension pour enfant.

La CFDT Retraités est opposée à toute autre mesure qui serait prise sans un juste partage par tous des efforts. Elle a déjà obtenu du gouvernement un coup de pouce en faveur des pensions les plus modestes, pour compenser la stagnation des pensions du fait de la faible inflation. Ce geste est insuffisant. La CFDT Retraités exige d’autres mesures de protection des retraités les plus modestes.

Dans les jours et les semaines à venir la CFDT Retraités appellera ses adhérents à des actions de proximité sur l’ensemble de ces revendications.