Notre activité


Thomas Kipp toute sa vie aux côtés de la CFDT


Il y a 70 ans, le jeune militant alors apprenti-menuisier-ébéniste à Erstein payait sa première cotisation syndicale. Il porte aujourd’hui quelques pages de l’histoire de la CFDT en Alsace.

Il a collé son premier timbre le 1er octobre 1946 dans le Livret de membre de la Fédération des syndicats chrétiens d’Alsace et de Lorraine. Les timbres prouvaient son adhésion et le livret donnait quelques conseils.

Parmi les souvenirs de Thomas : le congrès confédéral extraordinaire des 6 et 7 novembre 1964 à Paris. « En Alsace, les membres de la CFTC n’étaient pas favorables à la déconfessionnalisation. Je me rappelle des résultats : 71 % pour l’évolution. J’ai entendu Joseph Sauty, alors responsable des mineurs du Nord s’exclamer : « Quel que soit le résultat, nous, on reste à la CFTC. » C’est ce qu’il a fait. Comme les autres permanents, je n’étais pas d’accord avec l’idée de ce changement mais nous en avons accepté les règles démocratiques et sommes restés dans l’organisation. Nous avons donc battu le terrain pour expliquer notre choix. Le mot d’ordre était : « Surtout pas de scission ». Il n’y en a pas eu.

« La fidélité à son organisation et aux décisions prises fait partie des fondamentaux qui ont guidé mon action tout au long de ma vie syndicale », a-t-il confié au bulletin syndical Le Travailleur, en 2006.

Autre date marquante : mai 1968 avec les avancées sur le droit syndical et l’augmentation de 30 % du SMIG. Il sera salarié à la Caisse nationale de retraite des ouvriers du bâtiment. Depuis 1990, il poursuit son activité syndicale au sein de l’Union territoriale CFDT des retraités du Bas-Rhin dont il sera le président. Il est toujours à nos côtés.

Denis Ritzenthaler

Thomas Kipp

Sommaire du dossier sur les 70 ans de la CFDT Retraités

- La CFDT Retraités refonde en permanence le progrès social
- L’histoire commence par une association des vieux travailleurs
- Trois anciens secrétaires généraux témoignent
- Thomas Kipp toute sa vie aux côtés de la CFDT
- L’engagement continu pour l’Europe de la CFDT Retraités
- Nous donnons du sens à un syndicalisme hors de l’entreprise, en société
- Laurent Berger : « La CFDT a besoin de ses militants retraités ! »