Stats et études


Trop de plus de 50 ans exclus de l’emploi


La France enregistre l'âge de cessation d'activité le plus précoce d'Europe.

Durant les dix dernières années, l’embauche des seniors en contrat aidé a fortement progressé, amenant le taux d’emploi des plus de 50 ans à 43% en 2001. Mais au final, sur cette période, aucun redéploiement n’est intervenu entre politique de retrait d’activité (dite politique « passive ») et politique favorisant le maintien sur le marché du travail (dite politique « active »).

L’Union Européenne s’est fixée l’objectif de relever le taux d’emploi des seniors. En mars 2001, le Conseil européen de Stockholm vise un taux d’emploi de 50 % pour les plus de 55 ans ; celui de Barcelone en mars 2002 l’allongement progressif de cinq ans de l’âge effectif moyen de la retraite.

Ces perspectives sont une gageure pour la politique de l’emploi destinée aux travailleurs vieillissants. En effet, l’activité se concentre de plus en plus en France sur la tranche d’âge des 25-50 ans. La sortie de l’activité par le chômage, et surtout par la préretraite, reste minoritaire jusqu’à 55 ans mais devient rapidement la norme entre 55 et 61 ans.

Ainsi, le chômage limité des plus de 50 ans masque-t-il en France un retrait précoce du marché du travail.

Les séniors sur le marché du travail

50 ans et plus 1994 2001
Actifs occupés 3.920.000 5.290.000
Chômeurs 343.000 250.000
Retraités 2.340.000 2.290.000
Autres inactifs 1.880.000 1.920.000
Total 8.483.000 9.850.000

Source : Dares, Première synthèse n°40.2.

Le forum de cet article est clôturé.