Notre activité


Un gisement de croissance et d’emplois


Dans le cadre de la préparation du projet de loi sur « l’adaptation de la société française au vieillissement », Michèle Delaunay, la précédente ministre déléguée chargée des personnes âgées et de l'autonomie, avait lancé en 2013 un groupe de travail pour identifier les moyens de développer la « Silver économie ».

 ». Le groupe rassemblait notamment des représentants des trois familles d’assureurs (sociétés d’assurance, institutions paritaires et mutuelles), mais également des entreprises, des institutionnels (représentants des conseils généraux, de la Caisse nationale de solidarité pour l’autonomie CNSA…), des consultants, des gériatres, des directeurs d’Ehpad (établissement hébergeant des personnes âgées dépendantes) ainsi que des fonds d’investissement.

« Le problème n’est pas de savoir si la Silver économie se fera ou ne se fera pas. Elle se fera. Mais la question est par qui et quand… Eh bien moi, je voudrais qu’elle émerge en France », déclarait alors la ministre qui estimait à 300 000 emplois (non délocalisables !) ce que représente le secteur de l’accompagnement des personnes âgées à l’horizon 2020 et « certainement autant avec la Silver économie ».

Suite au remaniement gouvernemental, Michèle Delaunay n’est plus ministre. Mais son projet de loi lui survit.

Daniel Druesne

Des formations à destination des professionnels des services à la personne et des aidants

Certaines nouvelles technologies peuvent être en mesure d’apporter à toute personne dépendante ou non un service personnalisé fiable qui lui permette de vivre de façon quasi autonome dans son environnement familial. La formation permet d’acquérir plus de compétences aux services de technologies personnalisés dans une maison intelligente.
Exemple : IUT de Blagnac, 4 modules sur 3 jours, www.mi.iut-blagnac.fr