Notre activité


Le plan d’Action logement pour faire plus et mieux, par Thierry Cadart, secrétaire national de la CFDT


Thierry Cadart, secrétaire national de la CFDT, responsable du dossier « Logement et ville », répond aux questions de la CFDT Retraités, sur le plan d’investissement décidé par les partenaires sociaux d’Action Logement.

Qu’est-ce qu’Action Logement ?

Le groupe Action Logement (ex 1 % logement) est un organisme sous gouvernance paritaire qui a pour mission première de faciliter l’accès au logement pour favoriser l’emploi. Pour la CFDT, le logement ne doit pas être un frein pour l’accès à l’emploi, c’est le sens de notre action au sein du groupe.

Avec une implantation de proximité sur l’ensemble du territoire, l’activité d’Action Logement (18 000 salariés) se concentre autour de deux principales interventions :
- La construction et le financement des logements sociaux et intermédiaires (en direction des classes moyennes), prioritairement dans les zones tendues (grandes métropoles), en contribuant aux enjeux d’éco-habitat, de renouvellement urbain, de rénovation et de mixité sociale.
- L’accompagnement des salariés jeunes actifs, en mobilité ou en difficulté dans leur mobilité résidentielle et professionnelle. Le groupe s’attache particulièrement à proposer des services et des aides financières qui facilitent l’accès au logement et à l’emploi.

Pourquoi un plan d’investissement d’Action Logement ?

Devant la crise persistante du logement qui touche en premier lieu les ménages modestes, il fallait frapper un grand coup ! Pour la CFDT, le plan d’investissement d’un total de 9 milliards d’€ est indispensable pour répondre à une double urgence sociale et sociétale. À travers ce plan, la CFDT a obtenu que des thèmes jamais ou peu abordés par Action Logement s’inscrivent dans les priorités du groupe.

Les dépenses liées au logement grèvent souvent lourdement le budget des ménages, et l’aide qui sera apportée, par exemple, pour la rénovation énergétique s’inscrira parfaitement dans les revendications de la CFDT sur le « pouvoir de vivre ».

Comment va se répartir ce plan d’investissement ?

La CFDT a voulu un véritable plan de solidarité en direction des personnes les plus modestes et les plus en difficultés. Nous sommes fiers d’avoir convaincu nos partenaires, que les bénéficiaires du plan d’investissement aillent au-delà des salariés et qu’il touche également notamment les retraités.

Précisément ce plan comprend sept axes :
- améliorer la performance énergétique des logements : 1 milliard d’€ ;
- favoriser la mobilité : 350 millions d’€ ;
- aménager un habitat plus inclusif : 2 milliards d’€ ;
- transformer les bureaux vacants en logement : 1,5 milliard d’€ ;
- améliorer l’habitat dans les outre-mer : 1,5 milliard d’€ ;
- produire plus et moins cher : 2 milliards d’€ ;
- agir contre la dégradation de l’habitat ancien : 1 milliard d’€.

Que signifie un habitat plus inclusif ?

Le vieillissement et la dépendance amènent à réfléchir à l’aide et à l’adaptation des logements. La CFDT a agi pour qu’Action Logement propose des subventions pour les retraités à revenus modestes pour adapter leurs logements mais aussi pour faciliter le logement des salariés aidants à proximité des personnes âgées qu’ils soutiennent. Il s’agit aussi de participer à la rénovation de structures médico-sociales (Ehpad) pour les rendre plus humaines, ce qui améliore les conditions de travail des personnels médico-sociaux.

Qui va gérer et faire fonctionner ce plan ?

Il convient maintenant de traduire les engagements des partenaires sociaux en dispositifs opérationnels dont l’application sera suivie et évaluée. Cette phase de travail doit être réalisée d’ici la fin du premier trimestre 2019.

Propos recueillis par Geo Goubier

Thierry Cadart, Secrétaire national CFDT. (Photo Anne Bruel InfoCom CFDT)