Actu revendicative


Une carte Senior pour les transports franciliens


L'Union régionale CFDT des retraités d'Ile-de-France engage une campagne d'action pour la création d'une carte Senior spécifique aux transports d'Ile-de-France. Explications.

La carte nationale SNCF Senior dont le coût est de 44,21 euros (295 F/an) ouvre droit à une réduction de 50% sur toutes les lignes SNCF y compris les Trains Express Régionaux... sauf en Ile-de-France.

La CFDT francilienne a été à l’origine de la création de la carte orange. Dans le prolongement de cette action, les retraités d’Ile-de-France proposent la création d’une carte Senior spécifique à l’Ile-de-France.

Comme la carte senior de la SNCF, cette carte serait payante et accessible à tous les retraités et préretraités. Elle donnerait droit à une réduction de 50% sur les tarifs des billets et des carnets de tickets de l’ensemble des transports d’Ile-de-France (banlieue SNCF, métro, bus, RER [1].

Pourquoi cette carte Senior ?

Le Syndicat des transports d’Ile-de-France a opposé son veto à la demande de la CFDT d’étendre aux retraités le bénéfice de la carte Senior SNCF au réseau banlieue.

C’est une discrimination d’autant plus injustifiable qu’au départ de l’entreprise, les retraités et préretraités franciliens perdent également le paiement partiel ou total de la carte Orange par l’employeur.

Par ailleurs, les conditions d’attribution des cartes Améthyste et Emeraude par l’aide sociale des conseils généraux sont très disparates. C’est une source d’inégalité, alors que les retraités, comme tous les citoyens, financent ces transports parisiens par l’impôt.

Les retombées positives

Il ne peut pas y avoir de plan d’amélioration de la qualité de l’air par la réduction de la circulation automobile francilien en négligeant les retraités qui représentent 20 % de la population.

La carte Senior inciterait les retraités :
- à participer à la vie sociale de la région, ce qui est une des meilleures préventions contre le vieillissement,
- à privilégier les transports en commun ce qui participerait à l’amélioration de la qualité de l’air, alors que l’augmentation annuelle des tarifs, bien supérieure à celle des pensions, a un effet inverse.

Sa création mettrait fin à l’injuste différence de traitement avec la province où la carte Senior SNCF donne accès au réseau de proximité (TER).

Convaincre les élus !

Le déficit du Syndicat des transports d’Ile-de-France (STIF) est comblé chaque année par une subvention d’équilibre répartie entre l’Etat, la région Ile-de-France, et les huit départements franciliens dont les ressources sont assurées par les contribuables, y compris les retraités.

L’Etat se désengageant, il faut convaincre les élus du conseil régional et des huit conseils généraux d’Ile-de-France, de financer le manque à gagner de cette mesure. Elle sera en partie compensée par l’accroissement du nombre d’usagers retraités et les retombées positives de la réduction de la circulation automobile.

C’est le moment !

Le renouvellement du conseil régional et de la moitié des conseils généraux est prévu au printemps 2004. C’est le moment d’engager la campagne d’action pour obtenir des engagements.

Les cartes Améthyste et Emeraude ne sont pas remises en cause.

Le forum de cet article est clôturé.