Nos déclarations


Versement des pensions : le 1er du mois. Tout simplement


Dans le débat sur la date de paiement des pensions de retraite, la CFDT Retraités s'étonne de l'actuelle position de la Cnav qui se montre réticente au paiement des pensions de retraite au 1er du mois, et non plus le 9 comme c'est le cas actuellement.

Le conseil d’administration de la Cnav avait pourtant, il y a quelques mois, voté une motion pour avancer le paiement des pensions de retraite au 1er du mois.

La CFDT Retraités sollicite du Gouvernement un arbitrage favorable aux retraités, soucieux de faire face, avec plus de facilité, à leurs propres échéances de paiement, intervenant souvent en début de mois.

La CFDT Retraités soutient la demande des retraités, favorables, à une très forte majorité, à cette solution. Elle considère que les objections de la Cnav ne sont pas recevables.

Les coûts évoqués, relatifs à l’avance de trésorerie, moins de 0,02 %, restent faibles, au regard des 90 milliards d’€ de prestations versées au seul régime général.

Les arguments qui sont utilisés, notamment les contraintes techniques pesant sur les banques confrontées à d’amples mouvements de fonds en début de mois et leur niveau de liquidités, ainsi que sur le système informatique de la caisse, ne sont pas insurmontables.

La CFDT Retraités rappelle par ailleurs un autre dispositif relatif au paiement des pensions de retraites. A compter du 1er janvier 2013, les retraités, relevant des régimes de retraite qui versent les pensions par trimestre, pourront, à leur demande, percevoir mensuellement leur retraite. Cette mesure répond aux besoins de nombreux retraités qui, avec de faibles retraites, bouclent avec difficulté leur fin de mois.

Suite à la demande constante de la CFDT Retraités et d’autres syndicats de retraités, une étude sur la faisabilité d’avancer le paiement de retraites au 1er du mois a finalement été inscrite dans la loi de novembre 2010 portant réforme des retraites.

Communiqué n°35 du 28 janvier 2011.

Le forum de cet article est clôturé.