Notre activité


Vivre


Il y a des moments où tout semble basculer. Il y aura désormais un avant et un après le 13 novembre. Un carnage a bouleversé nos concitoyens et brisé trop de vies.

Tout ce qui nous paraissait important devient brusquement dérisoire et futile. Mais les bonnes volontés se manifestent aussi. Et les marques de solidarité se multiplient. Des femmes et des hommes ont soigné, abrité, protégé, réconforté et sauvé des vies au risque parfois d’y laisser la leur. Ces marques de solidarité se sont ensuite propagées, venues du monde entier.

Tous ont voulu nous transmettre un message : derrière la France c’est tout un symbole qui a été visé, le symbole des droits de l’homme et d’un mode de vie que beaucoup nous envient. On mesure alors ce qui fait la force et les ressorts d’un pays. La France que l’on dit en déclin, atteinte d’un individualisme forcené, cette France-là a montré qu’elle n’acceptera pas de courber l’échine et de laisser porter atteinte à ce à quoi elle a donné naissance et à ce à quoi elle entend rester fidèle.

Nous ne sommes ni des héros ni des donneurs de leçons. Nous avons tous un peu peur - ce dont nous n’avons pas à rougir - mais nous ne voulons pas subir sa domination. Nous voulons et combattrons pour que nos enfants et petits-enfants puissent aussi vivre libres et en paix.

Guy Gouyet