Nos sites locaux


CFDT Retraités Alpes-Maritimes

Bienvenue sur le site de l’Union Territoriale CFDT des Retraités des Alpes-Maritimes
12 Boulevard Général Louis DELFINO
06300 NICE

NOS COORDONNÉES

Union Territoriale CFDT des Retraités des Alpes-Maritimes
12 Boulevard Général Louis DELFINO 06300 NICE
Tél : 04 93 55 26 75
Courriel : retraite@cfdt06.org
Courriel : alpesmaritimes@retraites.cfdt.fr
Site : www.cfdt-retraités.fr/alpes-maritimes

Permanence tous les jeudis après midi de 14h à 17h.

Il sera possible pour des retraité-e-s du département de venir se renseigner sur leurs problèmes en cours.

DERNIÈRE MINUTE

ÉLECTIONS EUROPÉENNES : LA CFDT S’ENGAGE POUR L’EUROPE !

ENTRETIEN “EN FRANCE, ON NE PARLE D’EUROPE QU’AU MOMENT DES ÉLECTIONS OU LORSQU’IL Y A UNE CRISE. CELA NE SUFFIT PAS !”
Publié le 12/04/2019
Par Jérôme Citron
iswww.cfdt.fr/portail/actualites/international/europe/-entretien-en-france-on-ne-parle-d-europe-qu-au-moment-des-elections-ou-lorsqu-il-y-a-une-cre-cela-ne-suffit-pas-srv2_673800
Depuis plusieurs mois, toutes les organisations de la CFDT se mobilisent pour débattre de l’Europe. L’enjeu : faire prendre conscience de l’importance du scrutin et convaincre les salariés et retraités de se rendre aux urnes.
Publié le 17/04/2019
Par Jérôme Citron et Guillaume Lefèvre
https://www.cfdt.fr/portail/actualites/international/europe/elections-europeennes-la-cfdt-s-engage-pour-l-europe-srv2_674445?preview=true&id=srv2_674445

CAMPAGNE ÉLECTIONS EUROPÉENNES : TOUS LES DOCUMENTS ET LIENS UTILES
Le 26 mai prochain, les Français seront appelés aux urnes pour élire leurs députés européens. Téléchargez tous les documents nécessaires et consultez les liens suivants pour vous engager pour l’Europe ! Découvrir l’ensemble de la campagne

https://www.cfdt.fr/portail/outils/campagnes/elections-europeennes-tous-les-documents-et-liens-utiles-srv1_665143

++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++
COMMUNIQUE DE PRESSE N°29 DU 14 mai 2019

RETRAITES COMPLEMENTAIRES

La CFDT signe l’accord Agirc-Arrco

DÉCLARATION DE
FRÉDÉRIC SÈVE, SECRÉTAIRE NATIONAL DE LA CFDT

Le bureau national de la CFDT a décidé à l’unanimité de valider la proposition d’accord national interprofessionnel sur le pilotage stratégique de l’Agirc-Arrco. Il a estimé que la négociation a permis à la CFDT d’engranger des acquis précieux pour les salariés et les retraités :

- L’indexation de la valeur d’achat du point sur les salaires pendant 4 ans garantit aux actifs qu’ils constitueront plus de droits à la retraite dans les années à venir qu’actuellement, une vraie démonstration à l’encontre de tous ceux pour qui la seule perspective est un perpétuel recul de l’âge de la retraite.

- L’indexation de la valeur de service du point sur l’inflation pendant 4 ans aussi garantit le pouvoir d’achat des retraites complémentaires, à rebours des décisions gouvernementales prises sur les retraites de base. La bonne santé financière du système permettra même d’envisager des gains de pouvoir d’achat supplémentaire jusqu’à 0,2%.

Sur les coefficients minorants, malgré la crispation de la partie patronale, la CFDT obtient de nouvelles restrictions à leur champ d’application. Mais plus fondamentalement, ces discussions ont surtout préparé la remise à plat du principe même des coefficients qui devra se faire au plus tard en 2021. Tout le monde a convenu qu’on ne peut imposer ces coefficients à ceux qui ne sont pas en capacité de prolonger leur activité (chômage, invalidité).

Ce cycle de négociation a montré la capacité des partenaires sociaux à gérer un régime de retraite de façon responsable. L’Agirc-Arrco fait aujourd’hui la démonstration qu’un régime de retraite peut être financièrement équilibré et apporter du progrès social durable pour les salariés et les retraités.

Le bureau national de la CFDT a décidé à l’unanimité de valider la proposition d’accord national interprofessionnel sur le pilotage stratégique de l’Agirc-Arrco. Il a estimé que la négociation a permis à la CFDT d’engranger des acquis précieux pour les salariés et les retraités :

- L’indexation de la valeur d’achat du point sur les salaires pendant 4 ans garantit aux actifs qu’ils constitueront plus de droits à la retraite dans les années à venir qu’actuellement, une vraie démonstration à l’encontre de tous ceux pour qui la seule perspective est un perpétuel recul de l’âge de la retraite.

- L’indexation de la valeur de service du point sur l’inflation pendant 4 ans aussi garantit le pouvoir d’achat des retraites complémentaires, à rebours des décisions gouvernementales prises sur les retraites de base. La bonne santé financière du système permettra même d’envisager des gains de pouvoir d’achat supplémentaire jusqu’à 0,2%.

Sur les coefficients minorants, malgré la crispation de la partie patronale, la CFDT obtient de nouvelles restrictions à leur champ d’application. Mais plus fondamentalement, ces discussions ont surtout préparé la remise à plat du principe même des coefficients qui devra se faire au plus tard en 2021. Tout le monde a convenu qu’on ne peut imposer ces coefficients à ceux qui ne sont pas en capacité de prolonger leur activité (chômage, invalidité).

Ce cycle de négociation a montré la capacité des partenaires sociaux à gérer un régime de retraite de façon responsable. L’Agirc-Arrco fait aujourd’hui la démonstration qu’un régime de retraite peut être financièrement équilibré et apporter du progrès social durable pour les salariés et les retraités.
+++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++
INFOS RETRAITES EXPRESS DU 14 MAI 2019

Intervention de l’UCR CFDT au conseil national confédéral le 14 mai 2019 sur le débat d’actualité revendicative par Gilbert Jérôme, secrétaire général adjoint

Au cours de son intervention télévisée, à la suite du Grand débat, le président de la République semble faire un geste en faveur des retraités. De sa tactique du « en même temps », il est passé au « faire semblant ». Il annonce la réindexation progressive des pensions de retraite sur l’inflation. Les pensions en dessous de 2 000 euros seront donc réindexées à partir de 2020 et toutes le seront à partir de 2021. Cette annonce porte sur des mesures qui n’étaient pas prévues. D’abord la sous-indexation des pensions par rapport à l’inflation pour 2020 a été retoquée par le Conseil constitutionnel. Et d’autre part, l’indexation est la règle prévue par la loi et il n’y a pas de cadeau dans cette annonce. Nous trouvons inadmissible que l’on puisse envisager ces indexations de pension différenciées en fonction de leurs niveaux alors que la retraite résulte des efforts contributifs en lien avec la carrière.
La seconde mesure concerne le minimum de pension. Le Président prévoit de porter la pension minimale à 1 000 € pour une carrière complète. Là aussi, sous couvert d’une annonce surprise, l’intention reste floue à souhait. Il laisse à penser que le minimum contributif passerait de 700 € à 1 000 €.
En réalité, le projet consisterait à revaloriser le minimum contributif (actuellement à 693 €) d’une cinquantaine d’euros, ce qui, ajouté à la retraite complémentaire (en moyenne de 245 €) permettrait de porter à 1 000 €, le minimum de pension totale pour une carrière complète.
Cette mesure est positive et concerne les futurs retraités. Elle fait une distinction entre l’ASPA (minimum vieillesse) qui est une aide sociale soumise à conditions et le minimum contributif, minimum qui mérite tout autant d’être revalorisé car il résulte d’une carrière de cotisations.
Mais c’est une mesure au rabais, peu coûteuse. Elle laisse sur le bord du chemin tous les retraités actuels avec des pensions sous le seuil de pauvreté, qui ont pourtant travaillé et cotisé toute leur vie, dont une grande majorité des femmes en raison des carrières morcelées et précaires.
La revalorisation du minimum contributif est une revendication de longue date de la CFDT Retraités. Aucun coup de pouce n’a été apporté depuis de 2003. Nous prenons cette annonce comme un pas vers un minimum de pension totale pour une carrière complète égale au Smic.
S’agissant de la réforme des retraites, arrêtons d’angoisser les assurés sur la retraite
L’annonce du président d’un allongement de la durée d’assurance provoque, dans cette période, des attitudes irrationnelles par des départs précipités en retraite au motif « de ne pas subir un nouveau recul des droits ».
Plus on parle de réforme des retraites en termes d’économies à réaliser, plus on provoque des départs prématurés dans les régimes. Sans compter les jeunes qui perdent confiance dans l’avenir de notre système de retraite.
Le projet de loi « Grand âge » reste au cœur de nos préoccupations. La CFDT Retraités salue les propositions du rapport Libault pour améliorer la prise en charge de la perte d’autonomie dans le cadre d’un nouveau risque de protection sociale. En particulier, la recommandation d’un financement public supplémentaire de 6,2 milliards d’euros par an dès 2024, et de 9,2 milliards par an dès 2030, nous paraît à la hauteur de l’enjeu. Ce financement est indispensable pour couvrir les prévisions de dépenses supplémentaires par rapport à la situation constatée en 2015. La CFDT Retraités réaffirme sa revendication d’un financement universel clairement identifié basé sur la solidarité nationale. Ce financement ne doit pas dépendre de la réforme des retraités et d’un report de l’âge de la retraite comme cela avait pu être envisagé.
La CFDT Retraités soutient les préconisations du rapport Libault et s’inscrira avec la Confédération dans les concertations qui s’organiseront dans le cadre du futur projet de loi « grand âge ».
L’opération vérité sur les effectifs de la CFDT du récent communiqué de presse nous paraît saine et renforce sa crédibilité. Par contre le motif de départ lié au départ à la retraite justifiant la baisse des effectifs continue à préoccuper l’UCR. Si les adhérents qui partent à la retraite étaient informés par les syndicats du syndicalisme retraités et donc fidéliser leur engagement nous pourrions peut être annoncé un chiffre de développement positif.
La semaine prochaine, se tiendra le 25e congrès de l’UCR. Il s’agit de confirmer nos revendications, de poursuivre la consolidation de l’ensemble de la structure de la CFDT Retraités et notamment par le développement du nombre de nos adhérents. Cela passe par le renforcement de notre capacité d’accueil des adhérents salariés mais aussi pour donner envie de participer à l’oeuvre commune de défense des intérêts des retraités et des salariés au sein de la CFDT.
Cette étape démocratique sera également l’occasion d’affirmer la place des retraités comme acteurs dans la société et de la solidarité intergénérationnelle.

La commission exécutive

+++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++

LA RE-INDEXATION DES PENSIONS S’IMPOSE POUR TOUS LES RETRAITES

L’indexation sur les prix d’une partie des pensions serait une ineptie sociale.

Alors que les annonces de sortie du Grand débat national ont été retardées, la presse fait état de mesures que l’Élysée jusqu’ici n’a ni confirmées ni commentées.

Parmi celles-ci figurerait la ré-indexation sur l’inflation des seules pensions inférieures à 2 000 euros mensuels. Cette mesure, et la CFDT Retraités l’a déjà fait savoir, serait une ineptie sociale. La retraite, quel que soit le niveau, résulte des efforts contributifs en lien avec la carrière. La désindexation des pensions pour 2019 était déjà un coup de canif au contrat social entre les retraités et les générations qui suivent. Une revalorisation différenciée en fonction du niveau des retraites ajouterait une nouvelle rupture avec le caractère contributif de la retraite, en créant des injustices supplémentaires.

Pour un rattrapage pour 2019 et retour à une entière indexation des pensions en 2020

Cette mesure partielle ne saurait être la juste réponse aux attentes des retraités qui ont pris de plein fouet, depuis le début du quinquennat, les arbitrages budgétaires du gouvernement. Elle laisserait de côté plus de trois retraités sur dix, les mêmes, et encore les seuls, dont la hausse de 1,7 point de CSG en janvier 2018 n’a toujours pas été effacée.

La CFDT Retraités revendique pour tous les retraités des mesures de rattrapage pour 2019 et le retour à une pleine et entière indexation des pensions en 2020. Afin que les retraités ne soient pas définitivement exclus des bénéfices de la croissance, les retraites doivent évoluer en fonction des salaires.

Pour une revalorisation du minimum contributif, une vraie urgence sociale

La revalorisation du minimum contributif, dont le niveau est insuffisant au regard d’une vie entière au travail, est une vraie urgence sociale. Le gouvernement ne doit plus l’ignorer. Contrairement à ce que prescrivait la réforme des retraites de 2003, les retraités qui ont effectué une carrière complète au Smic n’atteignent toujours pas un niveau de pension égal à 85 % du Smic net. Et ce rapport va encore s’effondrer dans les prochaines années, si rien n’est décidé. La CFDT Retraités réaffirme sa revendication d’un minimum de pension totale, pour une carrière complète, équivalant à 100 % du Smic net.

Pour un financement universel de la perte d’autonomie basé sur la solidarité nationale

La CFDT Retraités salue les propositions du rapport Libault pour améliorer la prise en charge de la perte d’autonomie dans le cadre d’un nouveau risque de protection sociale. En particulier, la recommandation d’un financement public supplémentaire de 6,2 milliards d’euros par an dès 2024, et de 9,2 milliards par an dès 2030, nous paraît à la hauteur de l’enjeu. La CFDT Retraités maintient sa revendication d’un financement universel basé sur la solidarité nationale. Elle s’opposera à d’autres propositions de financement, comme le recul de l’âge de départ à la retraite, l’instauration d’une nouvelle journée de solidarité ou la fin des 35 heures, mesures qui soumettent aux seuls arbitrages budgétaires le devenir de l’ensemble du système de protection sociale.

La CFDT Retraités appelle à suivre les préconisations du rapport et s’inscrira avec la Confédération dans les concertations qui s’organiseront dans le cadre du futur projet de loi « grand âge ».

Déclaration du bureau national de la CFDT Retraités réuni à Bierville le 24 avril 2019

++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++

INFO RETRAITES EXPRESS DE L’UCR N°89 DU 3 AVRIL 2019

Pétition européenne pour soutenir les demandes des syndicats de retraités

Dans la perspective des élections européennes, notre Fédération européenne des retraités et des personnes âgées (Ferpa) lance une pétition en direction des candidats aux élections du 26 mai 2019. Signez-là !

Les trois revendications portées ont fait l’objet d’un consensus au sein de la Ferpa.
Pour la CFDT Retraités, cette carte-pétition est mise en ligne du 2 avril au 15 mai 2019. Vous pourrez la signer et la faire signer en indiquant l’adresse suivante :www.cfdt-retraités.fr/PetitionFerpa

Sur le site UCR faire défiler jusqu’au paragraphe Pétition et rentrer vos Identifiants personnels :
Votre nom (obligatoire) et votre adresse email (obligatoire)

la pétition européenne part fort ! Déjà plus de 9 000 signatures sur le site depuis la mise en ligne.

++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++

Communiqué du conseil national de la CFDT Retraités N°10 du 26 mars 2019

POUR LE RESPECT DES DROITS ACQUIS AU TRAVAIL

Depuis de nombreux mois, la CFDT Retraités revendique le retour à une pleine indexation de toutes les retraites sans exception. Aujourd’hui le Gouvernement évoque une possible ré-indexation des pensions, mais uniquement pour les retraites modestes. Pour la CFDT Retraités, ce serait un contresens social et juridique. La sous indexation des pensions pénalise fortement et durablement tous les retraités ; certains d’entre eux supportent encore et toujours la hausse de la CSG sans aucune compensation.
La stigmatisation des retraités, parfois désignés comme « nantis », n’est pas supportable, elle doit cesser. La retraite rétribue les droits acquis par le travail, elle n’est pas une aide sociale.
La réforme des retraites nous donne l’occasion de conforter ce contrat social basé sur la solidarité intergénérationnelle. La CFDT Retraités réitère sa revendication d’indexer les pensions sur les salaires, afin d’associer les retraités à la croissance.
S’agissant des basses pensions, la solution la plus pertinente consiste à revaloriser de façon significative le minimum contributif dont le niveau actuel est scandaleusement bas au regard de toute une vie au travail. La CFDT Retraités revendique une pension minimale, pension totale égale au Smic net, pour une carrière complète.
Les retraités CFDT ont pris leur part dans le Grand débat national. Ils ont rappelé leurs préoccupations en termes de pouvoir d’achat, de fiscalité, de coût du logement, d’accès aux soins et aux services publics, et d’accompagnement du grand âge.

++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++

Une réunion exceptionnelle du Conseil URR PACA qui s’est tenue le 15 Mars 2019 à Aix pour présenter les enjeux du prochain congrès UCR de Bordeaux en présence de Dominique Fabre Secrétaire Générale de UCR CFDT.

Voici le débat présenté par Dominique aux UTR sur le Projet de Résolution 2019 –2023.

Les orientations de notre confédération de retraités seront débattues les 21,22, 23 mai 2019 à bordeaux. Le thème du Congrès sera : « Les retraités, acteurs dans la Société ».
Il sera décliné en trois objectifs :

- reconnaître et promouvoir leur place dans la société,
- bien vivre la retraite et acquérir des droits nouveaux,
- organiser, former, communiquer, développer.

Dominique FABRE a expliqué les conditions politiques du travail des secrétaires nationaux, évoquant les aprioris de leurs interlocuteurs sur les retraités en général…
Le Projet de Résolution sera débattu sur quatre sujets ; un article y est rajouté sur les Ehpad.

Le 1er chapitre traite :
- des actions des retraités dans la société, « le service social invisible »
- de la revendication du pouvoir d’achat des retraités (cotisations, basses pensions, droits familiaux…)

Le 2ème chapitre traite :
- de la santé (dépassements d’honoraires, tiers payant etc.)
- de la perte d’autonomie (solutions pour le répit des aidants, Droit du Travail des SAD, Services de Ville…)
- du financement de la Sécurité Sociale,
- du logement (proximité des services etc.),
- des loisirs

Le 3ème chapitre traite :
Des moyens et outils :
- la proximité avec les adhérents,
- les relations inter-syndicales et surtout associatives,
- les relations internes à la CFDT : à ce propos un débat aura lieu au Congrès sur le terme d’Union Territoriale : « syndicat » ou association ?
- la formation : comment former en proximité ?
- Plan de formation des UTR, lien avec les salariés pour les transferts, adaptation aux nouvelles
Technologies.
- le développement : collaboration avec les URI, présence aux événements publics pour plus de visibilité.
Article dans le journal Le Lien N°31 de l’UTR84 de Danielle Chesnet

+++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++

MIGRATIONS : SORTIR DE LA PEUR, ENTRER DANS L’ESPOIR


Quatre questions à Jérôme Vignon, ancien responsable de la cellule de prospective de la Commission européenne, auteur du rapport « Pour une politique européenne de l’asile, des migrations et de la mobilité ».

CI-DESSOUS LE LIEN POUR ACCÉDER A L’ARTICLE COMPLET
Propos recueillis par Jean-Pierre Bobichon :

https://www.cfdt-retraités.fr/Migrations-sortir-de-la-peur-entrer-dans-l-espoir
++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++

PRÉSENTATION DU PACTE DU POUVOIR DE VIVRE

19 associations, ONG et syndicats ont travaillé ensemble pour faire face à l’urgence sociale et écologique et aboutir à des propositions concrètes réunies dans un Pacte du pouvoir de vivre.

Ce pacte, déclinant une série de 66 propositions visant à allier justice sociale, lutte contre les inégalités et transition écologique à été présenté le 5 mars 2019 lors d’une conférence de presse.

CI-DESOUS LE LIEN POUR ACCEDER AU DOSSIER COMPLET :
https://www.cfdt.fr/upload/docs/application/pdf/2019-03/pacte_pouvoir_de_vivre.pdf

CI-JOINT LE COMMUNIQUE DE PRESSE ET LES ADRESSES DES ASSOCIATIONS.
https://www.cfdt.fr/upload/docs/application/pdf/2019-03/communique_de_presse.pdf
+++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++

LES RETRAITES, PERDANTS DE LA FISCALITÉ

Pour information, dans le cadre du Grand Débat, vous trouverez dans le document ci-joint quelques éléments extraits de deux études qui viennent d’être publiées par l’Institut des Politiques Publiques ( https://www.ipp.eu/actualites/note-ipp-n37-budget-2019-quels-effets-pour-les-menages/) et par l’Observatoire Français des Conjonctures Economiques.

Ces études confirment que les retraités sont bien les grands perdants des mesures budgétaires prises en 2018 et 2019.

***************************************************************************************************

PRÉSENTATION DE L’ENQUÊTE PARLONS RETRAITES


La CFDT présente le 18 octobre 2018 les résultats de sa grande enquête Parlons retraites et son Manifeste pour les retraites.

Plus de 120 000 personnes ont répondu à l’enquête Parlons retraites entre le 12 juin et le 29 août 2018, pour 14 millions de réponses. Le succès de cette consultation dépasse de très loin les objectifs de la CFDT, qui visait initialement 50 000 répondants.

Cette participation massive le prouve, la retraite est un sujet qui intéresse et réunit toutes les générations. Jeunes entrant dans la vie active, salariés ou agents en milieu de carrière, retraités : ils ont tous un point de vue sur le système de retraite et ce qu’il devrait être dans le futur. Ils voient bien l’enjeu de société qu’il représente.

Parlons retraites a rempli ses objectifs, et d’abord celui de réunir des données objectives sur ce que pensent les Français des retraites : leurs aspirations, leurs craintes, mais aussi leur vécu. L’enquête a permis d’aborder le sujet des retraites de façon positive et d’ouvrir le champ des possibles pour les citoyens, loin de l’atmosphère anxiogène qui entoure habituellement le sujet.

Une grande partie de ces résultats est reprise sur le site de Parlons retraites, sous forme interactive et scénarisée. Le présent rapport sera rendu public le 18 octobre 2018 et sera dès lors accessible sur le site ( www.parlonsretraites.fr ).
VOICI LA PREMIERE PAGE DU "MANIFESTE DE LA CFDT POUR LES RETRAITES"

VOUS TROUVEREZ LES AUTRES PAGES DU DOSSIER CI-DESSOUS

Manifeste de la CFDT pour les retraites

Vous pouvez consulter tous ces dossiers sur le site ( www.cfdt.fr)
> Parlons retraites - Dossier de presse
> Le manifeste de la CFDT pour les retraites
> Résultats pondérés de Parlons retraites
> Parlons retraites - Le rapport d’analyse complet

+++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++

NOUS REJOINDRE

Vous pouvez télécharger le bulletin d’adhésion et le renvoyer à l’adresse indiquée sur celui-ci.
Votre cotisation sera calculée sur la base de votre pensions.
Crédit d’impôt pour retraités modestes
Désormais, par la mise en place du crédit d’impôt, les adhérents retraités modestes pourront obtenir un remboursement à hauteur de 66 % du montant de leur cotisation syndicale est déductible dans votre déclaration d’impôt de l’année précédente. Il ne vous reste donc qu’un tiers des 0,50 à votre charge.
Par exemple si vos revenus annuels sont de 20 000 €, votre cotisation annuelle sera de 100 euros dont 66 € sont déductibles sur votre déclaration de revenus ou remboursés si vous n’êtes pas imposable.

Dès votre prochaine déclaration de revenus, même si vous ne payez pas d’impôt, vous bénéficierez d’un crédit d’impôt (loi rectificative des Finances pour 2012 du 29 décembre 2012 article 13)
C’est l’aboutissement d’une revendication portée par la CFDT depuis de nombreuses années.
Jusqu’alors, seules les personnes payant l’impôt sur le revenu bénéficiaient d’une réduction au titre de leur cotisation syndicale.

Les documents nécessaires à votre intégration dans nos listings vous seront envoyés dès réception de votre bulletin. Bienvenue.

Bulletin d’adhésion

QUE FAISONS NOUS ?

Nous représentons les retraités, anciens salariés, dans les organismes qui les concernent.
Nous portons les problèmes qu’ils vivent auprès des décideurs politiques ou administratifs et au sein de la CFDT.
Nous proposons, défendons et valorisons des solutions à ces problèmes auprès des responsables sociaux et politiques.
Nous proposons formations et informations (voir plus bas).

LES SERVICES PROPOSEES A NOS ADHERENTS

Une complémentaire santé à destination de tous les adhérents retraités de la CFDT


La loi de généralisation de la couverture complémentaire pour les salariés, le précédent gouvernement avait annoncé sa volonté de limiter le coût des cotisations pour les retraités. Cette proposition n’a pas été suivie d’effets. La consolidation de notre mutuelle UCR est donc encore plus nécessaire pour permettre aux retraités qui nous rejoignent d’avoir accès à des prestations de bon niveau avec des tarifs attractifs. Nous avions alors annoncé préparer, avec la MGEN, une réforme en profondeur de notre contrat.

C’est le résultat de ces travaux que nous vous présentons aujourd’hui. Voici la gamme AZUR. Sans bouleversement, elle va permettre d’assurer un équilibre durable et d’affronter l’avenir avec sérénité, d’autant qu’au-delà des niveaux de remboursement des quatre options s’ajoute l’accès à plus de 8 000 opticiens Optistya et 4 000 audioprothésistes Audistya. En outre avec le groupe VYV que la MGEN et HARMONIE Mutuelle viennent de fonder, des services nouveaux se développeront dans l’avenir. L’UCR a fondé cette mutuelle, avec un groupe qui partage les options de la CFDT en matière de protection sociale. En 2019, nous allons franchir une nouvelle étape.

Pour toutes informations complémentaires s’adresser :
Union Territoriale CFDT des Retraités des Alpes-Maritimes
12 Boulevard General Louis DELFINO
06300 NICE
Tél : 04 93 55 26 75
Courriel : retraite@cfdt06.org
permanence tous les jeudis après midi de 14h à 17h.

Formation syndicale

Tous nos adhérents peuvent, sur proposition du syndicat, participer à des journées de formation organisées par l’Union Confédérale des retraités (UCR) ou l’Union Régionale des Retraités (URR) ou l’Union Régionale Interprofessionnelle (URI) ou tout simplement par votre UTR.
Penser qu’à la fin de sa vie de salarié-e tout besoin ou toute envie de formation, d’enrichissement de ses connaissances et d’amélioration de ses compétences, est interrompu n’est pas dans les gènes de la CFDT.
2018 sera comme en 2017 un bon cru pour la formation de nos adhérents .

Association Etudes et Consommation CFDT, défense du consommateur

Un souci avec un fournisseur, un commerçant, un propriétaire,...? Vous pouvez contacter l’Asseco qui vous aidera à trouver une solution au problème.
L’Asseco CFDT dans les Alpes Maritimes
12, Boulevard Delfino, 06300 Nice
Tél/Fax : 04.93.26.54.03
Email : assecocfdtpaca@laposte.net

La CNAS : Caisse Nationale d’Action Syndicale

La Caisse nationale d’action syndicale (Cnas) est un outil unique dans le paysage syndical français envié par les autres centrales. Créée en 1973 lors du 36 e congrès CFDT de Nantes, la Caisse nationale d’action syndicale ) avait été conçue, à l’époque, pour apporter une aide financière aux adhérents en cas de grève, pour soutenir les syndicats en matière juridique et pour défendre les militants victimes de répression patronale dans leur entreprise.
Congrès après congrès, ses missions se sont élargies pour répondre à l’évolution du monde du travail : « La dernière grande réforme de la Cnas datait du congrès de Lille en 1998 ». Les syndicats avaient alors voté la création d’une assurance professionnelle pour couvrir les adhérents dans l’exercice de leur emploi et le financement d’actions syndicales innovantes. »
Le congrès de 2014 marque une nouvelle étape importante. « Il s’agit d’une réforme politique ambitieuse afin de rendre le syndicalisme CFDT encore plus proche des salariés », a insisté le trésorier confédéral Marcel Grignard. À partir du 1er janvier 2015, la Cnas accompagnera les syndicats qui le souhaitent à constituer leur dossier juridique ; les démarches de conciliations seront prises en charge financièrement et le niveau d’indemnisation des adhérents en cas de grève sera doublé.
La Cnas financera par ailleurs les actions innovantes des syndicats en direction des salariés des entreprises et collectivités publiques les plus éloignés du syndicalisme. Le 49 e congrès de Rennes de 2018 n’a pas fait exception, les syndicats ont voté la création d’une nouvelle prestation, conseil et d’expertise. Désormais les équipes syndicales CFDT vont pouvoir solliciter l’aide financière de la Cnas lorsqu’elles ont besoin :
• De faire appel à une assistance juridique pour la rédaction et la sécurisation d’accords syndicaux ;
• D’une assistance juridique pour une action syndicale précontentieuse ;
• De faire appel a une mission d’expertise qui ne peut être assuré dans le cadre des instances représentatives du personnel.
« Il ne s’agit par d’abandonner les choix politiques ou le pouvoir de négociation aux avocats ou aux experts mais bien de favoriser une assistance et un conseil aux équipes syndicales » précise le trésorier confédéral, Thierry Cadart.
Cette nouvelle réforme est à la fois de mieux répondre aux besoins des adhérents et des militants tout en améliorant le fonctionnement quotidien de cet outil que beaucoup nous envient .

NOS PUBLICATIONS

PARUTION DE LA NOUVELLE FÉVRIER 2019

Pour toutes informations complémentaires soit pour notre publication ou pour adhérer s’adresser :
Union Territoriale CFDT des Retraités des Alpes-Maritimes
12 Boulevard General Louis DELFINO
06300 NICE
Tél : 04 93 55 26 75
Courriel : retraite@cfdt06.org
permanence tous les jeudis après midi de 14h à 17h.

Après l’adhésion un abonnement automatique à la revue "FIL BLEU".
Dans cette publication vous y trouverez des informations sur la vie syndicale des retraités, les sujets de société tels que le vieillissement, la santé, vos droits en matière de protection sociale et de consommation , des expériences vécues et les projets à l’échelle européenne.

+++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++

ACTUALITÉS

Bonjour,
Ce site est ouvert à toute personne curieuse de l’activité des retraités CFDT des Alpes Maritimes, qu’elle soit adhérente ou non à la CFDT. Dans la rubrique « Actualités » vous trouverez des nouvelles nationales, régionales et départementales qui concernent pour bonne part les retraités, mais aussi le monde du travail en général. Nous nous efforcerons de tenir cette rubrique au plus près de l’actualité, mais que le lecteur nous excuse par avance de possibles petits retards.N’hésitez pas à nous contacter pour tout renseignement concernant l’activité syndicale ou sociétale, elles trouveront toujours le moyen de vous rendre service :

Union Territoriale CFDT des Retraités des Alpes-Maritimes
12 Boulevard General Louis DELFINO
06300 NICE
Tél : 04 93 55 26 75
Courriel : retraite@cfdt06.org
permanence tous les jeudis après midi de 14h à 17h.

++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++

Veuillez trouver ci-joint l’interview de Laurent Berger, intitulée « La CES est un bel outil pour faire l’Europe sociale » dans Liaisons sociales magazine par Jean-Paul Coulange

Fin mai, le secrétaire général de la CFDT deviendra président de la Confédération européenne des syndicats (CES). Il précise les enjeux et détaille les grandes orientations qui devront être prises dans le plan d’action de l’organisation pour 2019-2023.

Interview Laurent Berger, parue dans Liaisons sociales magazine

*****************************************************************************************************

LES PERSONNES ÂGÉES NE SONT PAS PRIVILÉGIÉES POUR LES TRANSPORTS SUR LA CÔTE D’AZUR
Interview de Jean-Michel Hervo paru dans le supplément retraités du SGEN CFDT

Jean-Michel Hervo, membre du bureau de l’union territoriale des retraités (UTR) 06, représente la CFDT au Conseil Départemental de la citoyenneté et de l’autonomie (CDCA) des personnes âgées des Alpes-Maritimes.
Quels sont les problèmes propres à notre département en matière de transports ?
J.-M.H. : Depuis un an, la commission transports, dont je suis responsable, se réunit une fois par mois pour faire un état des lieux des moyens de transport utilisables par les personnes âgées. Le département est a priori bien loti, les moyens de transport existent en nombre : des bus dans les cinq intercommunalités, les Chemins de fer de Provence et la SNCF. Les sociétés de bus proposent toutes le « transport à la demande » (TAD). Il suffit de réserver au moins 24 h à l’avance. Cela fonctionne plutôt sur la bande côtière du département, à condition de ne pas franchir les intercommunalités et de ne pas vouloir aller trop loin d’un point de transport, car il n’y a transport qu’à l’intérieur de l’intercommunalité, à un point le plus proche d’un autre moyen de transport.
Un exemple ?
J.-M.H. : Il n’est pas possible d’accéder aux maisons de santé dans le haut pays 1 à partir de tout le département, car le TAD n’existe que dans l’intercommunalité. Pourtant mieux vaut utiliser le TAD pour se rendre à un rendez-vous médical plutôt qu’un transport pris en charge par la Sécurité sociale.
Alors que faire ?
J.-M.H. : Nous voulons rentrer dans les commissions intercommunales d’accessibilité. Elles ont été créées par la loi Handicap de 2005, pour les personnes handicapées 2. Pourquoi ne pourrait-on pas avoir la même chose pour les personnes âgées ? D’autant qu’il est prévu par la loi que des représentants des personnes âgées puissent participer à ces commissions. Un travail avec le CDCA.
Handicap est donc souhaitable.Quelles sont les difficultés alors ?
J.-M.H. : Il faut persuader les politiques que c’est un investissement, notamment pour les Maisons de santé qui ont tout à y gagner, pour stabiliser les médecins qui n’y sont présents qu’un jour par semaine par exemple. Il faut bien qu’ils aient des patients !
Y a-t-il d’autres réflexions ?
J.-M.H.  : Avec le Conseil départemental et les municipalités, on réfléchit aussi au covoiturage. Des points de covoiturage existent, mais il faut des financements. Les communes doivent être volontaires et faciliter les choses. Rappelons que le TAD, en Métropole Niçoise, ne coûte qu’un euro à l’utilisateur ! On espère aboutir sur ces sujets d’ici un an. Mais il faudra aussi impliquer la Région, incontournable pour les transports depuis le 1er janvier.

Propos recueillis par Bernard MASSABIEAUX
*****************************************************************************************************

COMMUNIQUE DE PRESSE N°28 DU 9 MAI 2019

DÉCLARATION DE BEATRICE LESTIC, SECRÉTAIRE NATIONALE DE LA CFDT

SYNDICALISATION
621 274 adhérents CFDT en 2018
Dans un souci de transparence, la CFDT a fait le choix depuis l’an dernier de faire attester son nombre d’adhérents par ses commissaires aux comptes. Pour l’année 2018, la CFDT compte 621 274 adhérents. Il s’agit d’une nouvelle année de stagnation (- 0,4 % par rapport à 2017).
63 669 nouvelles adhésions ont été enregistrées au cours de l’année, soit 3000 de plus qu’en 2017. Elles ne compensent cependant pas les sorties composées pour l’essentiel de départs en retraite.
A noter que pour la première fois, les femmes syndiquées à la CFDT sont plus nombreuses que les hommes. Elles représentent désormais 50,2% des effectifs, contre 49,5% un an plus tôt.
La CFDT pratique un syndicalisme d’adhérents qui nécessite d’avoir des adhérents nombreux. Un type de syndicalisme réaffirmé avec force lors du congrès de Rennes en 2018, qui en a fait une de ses priorités.
++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++

LA CFDT EST LE PREMIER SYNDICAT DE FRANCE !

Publié le 12/12/2018
Par La rédaction
En confortant sa position dans la fonction publique, la CFDT est devenue la première organisation syndicale de France tous secteurs confondus. Un moment historique.

Aujourd’hui est un grand jour pour la CFDT : après être devenue la première organisation syndicale, dans le secteur privé en mars 2017, elle prend la première place, tous secteurs confondus, public et privé. Elle conforte aussi sa seconde place dans le secteur public.

La CFDT remercie les travailleurs qui lui ont exprimé leur confiance à l’occasion des élections dans les fonctions publiques.

Ce résultat historique, la CFDT le doit aux militantes et militants CFDT qui, chaque jour, dans les entreprises et administrations, portent la voix de leurs collègues, pour plus de justice sociale, et obtiennent des résultats, des droits nouveaux et une meilleure qualité de vie au travail. Ce sont eux, qui gagnent la confiance et le vote des salariés. Ils peuvent être fiers de ce qu’ils accomplissent.

La CFDT porte haut les préoccupations des agents publics et des usagers. Son analyse est confortée : Tous expriment des besoins de plus de service public et de meilleure qualité, sur l’ensemble des territoires.

Il revient à la CFDT d’assumer cette confiance et cette responsabilité en interpellant le gouvernement, les employeurs publics et les employeurs privés pour leur demander :

- d’entendre la parole des travailleurs et de mieux reconnaître le travail des agents et salariés,

- de prendre en compte ses propositions de longue date pour les conditions et la qualité de vie au travail, l’emploi, le pouvoir d’achat et la protection sociale,

- de positionner le dialogue social au cœur des transformations.

Le syndicalisme de la CFDT regarde la réalité en face pour mieux la transformer, s’engage dans la négociation et obtient des résultats concrets

C’est le syndicalisme de transformation sociale choisi par les travailleurs !

LES ECOS-GESTES CFDT POUR RÉDUIRE NOTRE IMPACT ENVIRONNEMENTAL


Facture électronique ou facture papier ? Mail ou lettre postale ? L’impact environnemental de nos mails et de nos requêtes web provient du temps passé à l’envoi, la lecture et le stockage des données. L’utilisation de ces outils se développe, alors que la consommation de papier ne décroit pas. Aujourd’hui on ne peut pas fournir de conclusions définitives.
Essayons pour autant d’en rationaliser l’usage

Lire le reste de l’article ci-dessous :

ECO-GESTE

++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++

JOURNÉE REVENDICATIVE ET CONVIVIALE LE 9 OCTOBRE A CHÂTEAU ARNOUX

C’est par une radieuse journée d’automne que plus d’une centaine d’adhérents(es) et militants(es) retraités se sont retrouvés(es) dans la salle des fêtes du magnifique village de château Arnoux dans les alpes de Hautes Provence (04).
A l’initiative de Union Régionale des Retraités CFDT de Provence Alpes Côte D’azur (URR PACA), une journée débat :
« BIEN VIVRE SA RETRAITE EN RÉGION PACA, L’ARBRE QUI CACHE LA FORET »

Organisées autour de trois thèmes prioritaires ayant émergés de l’enquête diligentée par la dite URR PACA auprès des adhérents(es) CFDT retraités de la région. Les trois thèmes ont fait l’objet de trois tables rondes :
Les problèmes de logements, les problèmes accès à la santé et de prévention économiques.
Les débats ont été très riches et prometteurs de matière revendicatives pour le futur de notre URR PACA.
La pose méridienne a été l’occasion de marquer la réprobation des retraités CFDT face à la situation faite en matière de pouvoir d’achat pour ces derniers. Cette marque de refus s’est traduite par une distribution de tracts et un filtrage de la circulation dans le centre de Château Arnoux.

Journée réussie à renouveler, grand merci à tous les participants et à l’UTR 04 qui nous a accueilli de manière exemplaire.

+++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++

ACTION DE L’UTR 06 CFDT LE 4 OCTOBRE 2018 :
**********************************************


POURQUOI CES RETRAITES ONT MANISFESTE CE JEUDI DANS LES RUE DE NICE
Article et photo publié dans NICE MATIN DU 5 octobre 2018 par R. Doncarli (rdoncarli@nicematin.fr)

C’est à l’appel de la CFDT qu’un rassemblement a été organisé jeudi matin, sur la place Garibaldi, à Nice.
Une centaine de manifestants se sont réunis afin de dénoncer la perte de pouvoir d’achat qu’ils subissent.

"Nous voulons obtenir une compensation de la perte de pouvoir d’achat", s’est exclamé Jean Mazzy, secrétaire de l’union territoriale des retraités CFDT. Et de réclamer trois mesures qui permettraient d’obtenir cette compensation : "D’abord la revalorisation des basses pensions, car le reste à vivre est insuffisant. Ensuite, le retour à l’indexation sur les salaires, et pas sur les prix. Enfin, l’arrêt de la cotisation spécifique de 1% prélevée sur la pension complémentaire."
Reportage de FRANCE 3 dans le 12 13 Cote D’azur du 4 octobre 2018.

Le 4 octobre 2018 après-midi rencontre avec la préfecture.

La réunion à la Préfecture s’est bien passée et nous avons pu exposer le point de vue de la CFDT et nos revendications…

++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++

ARTICLE DE NICE MATIN DU 30 SEPTEMBRE 2018


Les retraités sont exaspérés, la CFDT Retraités les appelle à l’action le 4 octobre

Après la hausse de la CSG et l’année blanche pour les retraites en 2018, l’annonce d’une revalorisation des pensions limitée à 0,3 % en 2019 et 2020, donc bien en deçà de l’inflation, signe une nouvelle attaque contre le niveau de vie des retraités, déjà programmé à la baisse.
Cette fois encore, le gouvernement utilise les retraités comme variable d’ajustement des politiques financières publiques. C’est inacceptable

Dans chaque département chaque UTR envoyer un courrier à vos députés avec tracts et billets de 20 euros,
annoncer aux médias, dès le 2 octobre vos initiatives soit par contact avec les journalistes ou correspondants locaux soit par conférence de presse ainsi une rencontre avec le préfet.
Le 4 octobre soyez nombreux à venir rejoindre la CFDT Retraités pour réclamer le respect des engagements sur l’indexation des retraites sur les prix

++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++

PARLONS TRAVAIL

L’analyse des résultats est disponible !
Nous vous invitons à aller lire ces résultats sur le site : https://www.parlonstravail.fr
Ils ont amené au "Manifeste de la CFDT pour le travail"

MANIFESTE de la CFDT pour le travail

POPULISME : COMPRENDRE,RÉPONDRE ET CONSTRUIRE

« POPULISME », « POPULISTE » :
CE QUI SE CACHE DERRIÈRE CES TERMES RESSASSÉS PAR LES MÉDIAS.DANS LE CONTEXTE DE L’ÉLECTION PRÉSIDENTIELLE, LA CFDT DÉCRYPTE ET LIVRE SON ANALYSE.

ARTICLE 1 DES STATUTS CONFÉDÉRAUX :
L’ACTION DE LA CONFÉDÉRATION EST PORTEUSE DE VALEURS

L’émancipation individuelle et collective :
reconnaissant à chacun la capacité à se prendre en charge et à agir ensemble ;
La solidarité entre les travailleurs :
entre salariés et demandeurs d’emplois, entre les générations et plus largement entre les peuples ;
L’égalité :
lutte contre toutes les formes d’exclusion, de discrimination, de sexisme, de racisme et de xénophobie ;
La démocratie :
les femmes et les hommes doivent avoir prise sur leur vie, du lieu de travail à la gouvernance mondiale.

Nos valeurs sont issues du monde du travail et sont aux antipodes de celles du Front national. L’égalité que nous prônons est
incompatible avec la priorité ou la préférence nationale. Les propositions du Front national sur la famille constituent une menace et un bond en arrière pour le droit des femmes. La laïcité que nous défendons est incompatible avec celle affichée par Marine Le Pen qui est un déguisement pour cacher son islamophobie et son racisme. Notre conception de la laïcité tend à
respecter les libertés de tous et préserver le « vivre ensemble ». Notre vision de l’Europe et de son rôle dans le monde sont inconciliables avec le nationalisme exacerbé du FN qui s’inspire de Vladimir Poutine et de Donald Trump.

Vous retrouvez l’ensemble des argumentaires de "SYNDICALISME HEBDO" sur le liens ci-dessous

POPULISME:COMPRENDRE,REPONDRE ET CONSTRUIRE

++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++

ARTICLE DU SITE CONFEDERAL SUR LE DOSSIER : "AIDER LES AIDANTS"

AIDANTS FAMILIAUX VOUS AVEZ DES DROITS

Aidants familiaux vous avez des droits :
Seniors en activité professionnelle et retraités vous êtes de plus en plus nombreux à assurer des tâches comme aidant familial à domicile ou en établissement d’un proche âgé. Vous êtes 4,5 millions et 8,3 millions en intégrant les personnes handicapées (de moins de 60 ans), soit une personne sur trois dans cette tranche d’âge. Être aidant, accompagner son proche est une activité bénévole complexe à laquelle l’aidant n’est pas préparé. Cela a des répercussions sur vos conditions de vie, votre santé, votre activité professionnelle. Le proche aidant a besoin de lieux d’écoute, d’échanges, de conseils, de professionnels. La CFDT considère cette activité bénévole d’aidant comme un engagement utile à la société. La CFDT avec ses fédérations professionnelles se mobilise pour un accompagnement professionnel de qualité accessible à tous, que ce soit dans le secteur des personnes âgées et handicapées. Aujourd’hui, et encore plus demain, ces accompagnements sont à connaître et à reconnaître.
La CFDT, avec la confédération et l’union confédérale des retraités, intervient pour développer les droits et l’organisation des aidants. Ainsi, le congé pour soutien familial a été élargi dans la loi de 2015. Il est ouvert au-delà de l’aidant familial et à la personne aidée en établissement. Plus récemment, ont été mis en place : des accords d’entreprises visant à faciliter des aménagements du temps de travail (souplesse dans les horaires, dons de RTT…), un guide à destination des entreprises pour les aidants en activité professionnelle existe.
La CFDT a aussi pesé sur d’autres points pour la loi sur l’adaptation de la société au vieillissement de la population. Y figurent notamment : la reconnaissance du statut de « proche aidant », la création d’un droit au répit pour l’aidant, une augmentation des heures d’APA à domicile pour ceux qui en ont le plus besoin, des aides techniques de prévention pour le maintien à domicile et un soutien financier aux professionnels de l’aide à domicile.
La CFDT, dans le cadre de la réforme des retraites a aussi obtenu des droits nouveaux pour les travailleurs handicapés et leurs aidants familiaux. Que ce soit, pour les travailleurs handicapés : la majoration jusqu’à 8 trimestres ; pour leurs aidants familiaux : l’assurance vieillesse gratuite pour ceux et celles qui interrompent leur carrière.
La CFDT, comme les associations d’aidants, de proches et de malades apporte de nombreuses réponses aux questions des aidants dans son guide des droits pour l’autonomie.
La CFDT, veut aller plus loin en instaurant un conseil de la vie sociale dans chaque structure d’aide à domicile pour prévenir la maltraitance et promouvoir la bientraitance pour toutes les personnes en perte d’autonomie.

Voici l’adresse du site confédéral : https://www.cfdt.fr/portail/aider-les-aidants-srv1_397763

Pour en savoir en plus prenez contact avec la CFDT (interprofessionnelle et retraités) présente dans tous les départements.
Rendez-vous sur :
• Guide des droits pour l’autonomie jusqu’en 2016 :
www.cfdt-retraités.fr/Guide-pour-l-autonomie

• Guide à destination des entreprises sur les salariés aidants :
www.orse.org/guide_a_destination_des_entreprises_sur_les_salaries_aidants-52-327.html

• Portail du ministère
www.pour-les-personnes-agees.gouv.fr ou par tel : 0820 10 39 39 (0,15€ TTC/min)

• Réforme des retraites, personne handicapée et leurs aidants :
www.social-sante.gouv.fr/reforme-des-retraites,2780/ce-que-la-reforme-change-pour-vous,2959/pour-les-travailleurs-handicapes,17158.html

++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++

RESULTAT DE L’ENQUÊTE AIDANTS FAMILIAUX

Des attentes à prendre en compte
L’enquête flash « aidants familiaux »de la CFDT retraités et son tract sur leurs droits ont été une découverte pour de nombreux proches aidants (familiaux et familiers). Ses résultats à partir de 1521 réponses nous permettent de mieux cerner leurs préoccupations et nous encouragent à des prolongements.
(l’enquête s’est déroulée au cours du 2e semestre et a été prolongée jusqu’à fin janvier 2017 )
PORTRAIT DES AIDANTS ENQUÊTÉS :
64 % sont des aidantes ( 57% selon l’étude de France Alzheimer ).
74,5 % sont des retraités, dont un tiers des jeunes retraités.
19,8 % sont des salariés (23% des salariés de plus de 50 ans selon France Alzheimer ).
69 % dans la tranche d’âge de 66 à 75 ans et 18 % au-delà de 76 ans.
58,6 % accompagnent l’un de leurs parents (25 % leur conjoint).
73,6 % accompagnent un proche à domicile.
33,3 % accompagnent un proche en établissement.
62,6 % sont adhérents CFDT dont 83% de retraités et 55% de femmes (77% chez les non adhérentes).

++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++

"RÉPONSES À LA CARTE : LE SERVICE D’ACCUEIL TÉLÉPHONIQUE"

VOIR LA VIDÉO SUR LE NOUVEAU SERVICE RÉPONSES A LA CARTE

iframe frameborder="0" width="480" height="270" src="//www.dailymotion.com/embed/video/x3pt65p" allowfullscreen allow="autoplay">

LE NOUVEAU SERVICE TÉLÉPHONIQUE RÉSERVÉ AUX ADHÉRENTS CFDT
Bénéficiez d’un accompagnement personnalisé sur l’ensemble du territoire,par exemple :

  • Une question sur votre contrat de travail ou votre statut professionnel ?
  • Un doute sur vos condition de travail ?l
  • Un besoin d’information sur la formation professionnelle ?
  • Une interrogation sur votre passage à la retraite ou le chômage ?
  • Un problème plus personnel de mobilité ou de le logement ?
  • LA CFDT VOUS ÉCOUTE ET VOUS RÉPOND QUI VOUS ORIENTE AU :

09 69 39 19 39 (non surtaxé), accessible du lundi au vendredi de 9h à 19h et le samedi de 9h à 13h.

Un militant CFDT vous donnera l’appui dont vous avez besoin, car derrière ce numéro de téléphone, des hommes et des femmes se mobilisent pour vous répondre.

Les 5 + de Réponses à la carte :

• un large créneau horaire pour contacter la CFDT : une permanence d’accueil téléphonique 6 jours sur 7
• une prise en charge immédiate de votre demande
• un accueil et une écoute de qualité
• un conseil personnalisé via un réseau d’experts
• une réponse rapide.

Un accès 7 jours sur 7, 24h/24h, depuis l’espace adhérent sur monespace.cfdt.fr

Pour vous connecter munisez-vous de votre carte d’adhérent.
Simple,facile et pratique !

La CFDT est le seul syndicat à proposer un tel service à ses adhérents qui mobilise l’ensemble de son réseau pour réponde à vos questions

VIE PRATIQUE

SMIC : au 1er janvier 2019 : 10,03 € brut de l’heure soit 1521,22 € brut mensuel, 1204 € net pour 35 heures
hebdomadaires.

Plafond sécurité sociale
40524 € annuel,3 377 € mensuel, 186 € journalier, 25 € horaire

allocations familiales
Pour un couple avec deux enfants à charge (les revenus 2017) :
- Revenus de 68 217 € ou moins par an le montant de base s’élève à :
* 131,16 €
- Revenus compris entre 68 217 € et 90 610 € :
* 65,59 €
- Plus de 90 926 € :
* 32,79 €
Avec trois enfants à charge :
- Revenus de 73 901 € ou moins par an :
* 299,20 €
- Revenus compris entre 73 901 € et 96 610 € :
* 149,60 €
- Plus de 96 610 € :
* 74.81 €
Avec quatre enfants à charge :
- Revenus de 79 585 € ou moins par un :
* 467,25 €
- Revenus compris entre 79 585 € et 102 294 € :
* 233,62 €
- Plus de 102 294 € :
* 116,82 €

Prime d’activité (ex : RSA ) montants mensuels :
- Personne seul : 559,74 €
- Personne seule avec 1 enfant : 839,62 €
- Personne seule avec 2 enfants :1007,55 €

- Couple : 839,62 €
- Couple avec 1 enfant :1007,55€
- Couple avec 2 enfants : 1175,47 €
- Majoration par enfant à partir du 3 : 223,89€

Parents isolés :
- Femme enceinte : 718,78 €
- Personne seul avec 1 enfant : 958,37 €
- Personne seul 2 enfants :1197,97 €
- Majoration par enfant : 239,59 €

Retraite :
Le minimum contributif : 636,57 € par mois
pour le minimum contributif majoré : 695,59 € par mois
Le plafond des retraites pour l’attribution du minimum contributif est fixé à : 1177,44 € par mois

ASPA (Allocation de Solidarité aux Personnes Âgées) :
868, 20 € par mois personne seule et 1 347,88 € pour un couple.

Handicap :AAH (allocation adulte handicapé)
sans aucune ressource : 860,20 € par mois
Le montant du complément de ressources est fixé à 179,31 € par mois soit un total de : 1039,31 €

Maintien à domicile
APA à domicile :
Montant maximal (2018)
- Gir 1 : 1719 €
- Gir 2 : 1381 €
- Gir 3 : 997 €
- Gir 4 : 665 €
Participation dépend des ressources mensuelles (2018) :
- exonération si inférieures à : 802 €
- participation de 90% si ressources supérieures à : 2957 €
- entre les deux : montant progressif

Retraites complémentaires...
Valeur annuelle du point :
Point ARRCO : 1,2588 € (11/2018)
Point AGIRC : 0,4378 € (11/2018)
Point IRCANTEC : 0,48031 € (01/2019)
Prix d’achat du point :
Point ARRCO : 16,7226 €
Point AGIRC : 5,8166 €
Point IRCANTEC : 4,958 €

LIENS UTILES ET SITES POUR D’AUTRES INFORMATIONS

Portail national d’information pour l’autonomie des personnes âgées et l’accompagnement de leurs proches

Retrouvez toutes les informations sur les aides et les solutions disponibles pour faire face à une situation de perte d’autonomie sur le portail d’information www.pour-les-personnes-agees.gouv.fr.

https://www.cnsa.fr
Développé en partenariat avec la Caisse nationale de solidarité pour l’autonomie (CNSA), ce site rassemble toutes les informations utiles pour les personnes âgées en perte d’autonomie et leurs aidants, notamment sur les aides disponibles et les démarches à effectuer pour les obtenir. Il propose également des outils pratiques pour guider les personnes âgées dans leur parcours, en particulier un annuaire des établissements et des services médicalisés pour personnes âgées et un simulateur permettant d’estimer le montant du « reste-à-charge » mensuel pour une place dans un établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD).

++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++

Confédération CFDT : www.cfdt.fr

CFDT PACA :18 Boulevard de Paris, 13003 Marseille +33 4 91 64 64 64
Tél. Standard 04 91 64 64 64 - Accueil 04 91 64 64 67
Fax : 04 91 05 06 58
contact@cfdt-paca.fr
Site : https://paca.cfdt.fr

Heures d’ouverture
Lundi au vendredi de 09h00 à 12h00 - 14h00 à 17h00
Pour contacter une permanence juridique 04 91 33 40 73

Union Départementale 06 CFDT 12, Boulevard Delfino - 06300 Nice
du lundi au vendredi
de 8h45 à 13h et de 13h30 à 17h45
Vous avez besoin d’aide ou de renseignements :
Accueil au 04 93 26 52 32 Courriel : udcfdt06@wanadoo.fr

CFDT Retraités nationale (UCR) : 49 avenue Simon Bolivar 75950 Paris cedex 19
tél : 01 56 41 55 20 Fax : 01 56 41 55 21
www.cfdt-retraités.fr

CFDT Retraités Provence-Alpes-Côte d’Azur (URR PACA) : 11 rue des Muletiers - 13100 Aix en Provence
- tel : 06 20 33 35 81
Courriel : provencealpescotedazur@retraites.cfdt.fr

Union Territoriale CFDT des Retraités des Alpes-Maritimes (UTR06) 12 Boulevard Général Louis DELFINO 06300 NICE
Permanence tous les jeudis après midi de 14h à 17h.
Tél : 04 93 55 26 75
Courriel : retraite@cfdt06.org

Site : www.cfdt-retraités.fr/alpes-maritimes

INFO SUR LA RETRAITE,CAISSE DE RETRAITE ...

https://www.info-retraite.fr/portail-info/home.html
ou http://caisse-de-retraite.fr/gip-info-retraite/ ou http://inforetraite.fr

Le lien vers le guide des retraites de la CFDT Retraités :https://www.cfdt-retraités.fr/-Notre-guide-des-pensions-de-retraite-

Le lien vers le guide pour l’autonomie de la CFDT Retraités : www.cfdt-retraités.fr/Guide-pour-l-autonomie

Portail d’information pour les personnes âgées et leurs aidants : http://www.pour-les-personnes-agees.gouv.fr
http://lekitdesaidants.fr

Handicap :
www.agefiph.fr
www.fiphfp.fr
www.handicap.gouv.fr

Pour aménager son logement et ainsi y rester longtemps : http://www.anah.fr/proprietaires/proprietaires-occupants

Agence régionale de santé Provence-Alpes-Côte d’Azur (ARS PACA)
Accueil du lundi au vendredi de 8h30 -18h30
132, Boulevard de Paris - 13003 Marseille tél : 04 13 55 80 10 http://www.ars.paca.sante.fr

ARS - Délégation Départementale des Alpes-Maritimes
147 boulevard du Mercantour 06000 Nice Téléphone : 04 13 55 80 10

Conseil Départemental de la Citoyenneté et de l’Autonomie, Personnes Âgées, Alpes Maritimes (CDCA PA 06)

Bâtiment Ariane
27 boulevard Paul Montel 06200 Nice
Contactez par courriel :https://cdcapa06.wordpress.com/

ASSECO-CFDT (Associations de consommateurs des Alpes maritimes - 06. )12 Bd Delfino 06300 NICE 04.93.26.54.03
Association Départementale d’Information sur le Logement : http://www.adil06.org

Conseil régional PACA : https://www.maregionsud.fr
Conseil départemental des Alpes-Maritimes : www.cg06.fr

Préfecture 06 : http://www.alpes-maritimes.pref.gouv.fr

Le site de l’assurance retraite : www.retraite.cnav.fr

Le site des retraites complémentaires des salariés du privé ARRCO-AGIR : www.agirc-arrco.fr/

Le site des régimes de retraite gérés par la Caisse des Dépôts IRCANTEC, CNRACL … : www.cdc.retraites.fr

Le Régime de Retraite additionnelle de la Fonction publique : https://www.rafp.fr/

Caisse complémentaire des non-titulaires de la fonction publique IRCANTEC : https://www.ircantec.retrites.fr/

Caisse d’assurance retraite et de la santé au travail Sud-Est : www.carsat-sudest.fr

RSI : le site du régime de retraite des Artisans, Commerçants, Travailleurs indépendants. www.rsi.fr

Le site du régime des retraites des fonctionnaires de l’Etat, des magistrats et des militaires : www.pensions.bercy.gouv.fr

Service Public : http://www.service-public.fr/
Sécurité sociale : www.securite-sociale.fr
Assurance maladie : www.ameli.fr
Allocations familiales : www.caf.fr
Assurance chômage : www.pole-emploi.fr

Pour les congés scolaires, si vous avez besoin de dates plus lointaines :
http://www.education.gouv.fr/pid25058/le-calendrier-scolaire.html
++++++++++

Le Bureau de l’UTR

Une équipe à votre service...

Suite aux départs de 3 membres du bureau UTR 06 voici le bureau avec les 3 nouveaux membres
de gauche à droite premier rang :
Philippe Le Boulanger, Jean-Michel Hervo
deuxième rang :
Jean-Pierre Larue, Gérard Gauberti, Claude Juillet, Jean-Marie Leclercq, Magali Sanchez, Anne-Marie Kesseler, Jean Mazzi
troisième rang :
Claude Job (invité) , Philippe Julou, Jean-Paul Marichy,

*********
Secrétaire général : Jean Mazzi
Secrétaire général adjoint : Philippe Le Boulanger
Secrétaire "administratif" :
Trésorier : Jean Paul Marichy
Trésoriers adjoint : Gérard Gauberti
Responsable "Actions revendicatives" : Philippe Le Boulanger
Responsable "Développement et Mixité" : Jean-Paul Marichy,Magali Sanchez
Responsable "Communication" : Philippe Julou
Responsable "Formation" : Philippe Julou
Responsable à l’accueil et permanence : Jean-Michel Hervo, Jean Marie Leclercq
Organisation de l’UTR : Gérard Gauberti, Jean-Pierre Larue

Membre du Conseil Régional PACA (URR) :

  • Collège A : Philippe LE BOULANGER
  • Suppléant : Jean MAZZI, Magali SANCHEZ
  • Collège B : Philippe JULOU (Responsable Communication)

Membre du Conseil de l’Union Départementale 06 :
titulaire : Philippe Le Boulanger,
suppléant : Jean Mazzi.

Mandaté CDCA (ex.CODERPA) : Jean Michel Hervo, Gérard Gauberti

Mandaté TASS : Gabriel Belaveglia

Portfolio