Stats et études


Les gaz d’échappement des moteurs diesel cancérigènes


Une nouvelle et récente étude du Centre international de recherche sur le cancer (CIRC) porte sur la pollution engendrée par les particules issues des moteurs diesel. L'Organisation mondiale de la Santé (OMS) a donc intégré les gaz d'échappement des moteurs diesel dans sa classification des agents cancérigènes.

La pollution atmosphérique est à l’origine de symptômes tel que gêne respiratoire, toux, maux de gorge, maux de tête, irritation des yeux. Elle peut déclencher des crises d’asthme ou diminuer la capacité respiratoire chez l’enfant.

En France ce sont 3 à 3,5 millions qui en sont atteints, et cela a doublé en 15 ans. Elle peut aussi créer des problèmes cardio-vasculaires, infarctus, angine de poitrine, troubles du rythme cardiaque.

Les véhicules de type diesel sont fortement émetteurs d’oxydes d’azote et de particules fines. Les diesels émettent 30 à 100 fois plus de particules que les véhicules à essence ce qui constitue 90% des particules émises par l’ensemble des véhicules.

L’adjonction d’additifs dans le gazole pour le rendre plus performant est également à l’origine de la toxicité des particules.

On est tous prévenus.

En savoir plus :

Le communiqué du Centre international de recherche sur le cancer (siège à Lyon) sur leur site : www.iarc.fr ; dans un moteur de recherche tapez « diesel santé ».