Répondre au message


18 Ouverture du droit à la retraite, mise à la retraite, indemnité de départ à la retraite

30 mars, 15:24, par Rodé Sylvie

Bonjour,
Cela fait déjà un certain temps que je vous lis et je vous remercie d’avance pour vos conseils avisés et précieux. J’ai eu mes 62 ans début novembre 1956 ; Je suis demandeuse d’emploi non indemnisée depuis juillet 2016. J’ai déposé une première demande de retraite de base le 1er décembre 2018 à condition d’obtenir ma retraite à taux plein et les trimestres requis. La caisse de retraite de base m’a alors fait savoir que je totalisais de seulement 164 trimestres au 1er décembre 2018. Lorsque j’ai reçu ma notification de retraite en février 2019 et que je me suis aperçue que son montant n’était pas à taux plein, j’ai donc refusé cette notification à l’Assurance retraite et ai renvoyé le document d’annulation de ma demande dans les temps. J’ai donc décidé de rester demandeuse d’emploi non indemnisée jusqu’au 1er juillet 2019 afin de continuer à valider les 2 trimestres manquants pour bénéficier du taux plein. Je précise que j’ai été licenciée à l’âge de 56 ans, que je suis demandeuse d’emploi depuis janvier 2013 sans interruption, que j’ai cotisé pendant plus de 20 ans dans le régime général, que je n’ai jamais retrouvé d’emploi depuis. C’est donc à ce titre que la loi m’autorise à continuer à valider des trimestres d’assurance retraite dans la limite de 5 ans. Début mars 2019, (4 mois avant) je fais une nouvelle demande de retraite à taux plein pour une date d’effet au 1er juillet 2019. L’assurance retraite me rappelle alors dès le lendemain de mon rendez-vous ( la liquidatrice était en congé le jour où j’avais rendez-vous) pour me signifier que je peux partir dès le 1er avril 2019 avec 166 trimestres de retraite car elle serait d’accord pour prendre en compte un trimestre de travail au Canada que j’ai effectué en 1976 et qu’elle refusait de prendre en compte jusque-là. Elle m’indique même que j’avais il y a déjà longtemps, également signé une déclaration sur l’honneur… J’ai vraiment remercié cette dame liquidatrice au téléphone. Quelle ne fut pas ma déception aujourd’hui lorsque je viens de recevoir ma notification de retraite où l’on m’indique que pour le calcul de ma retraite, on m’enlève un trimestre ce qui me pénalise par rapport à ma demande unique, invariablement toujours la même, celle d’obtenir ma retraite à taux plein avec le nombre de trimestres requis c’est-à- dire 166 trimestres pour mon année de naissance 1956. Cette 2ème notification de retraite m’indique aujourd’hui que ma retraite prend effet au 1er avril 2019 et conclut en me disant que j’ai la possibilité d’adresser une lettre simple au Président de la Commission de Recours Amiable de notre caisse dans un délai de deux mois à compter de la notification..." qu’une lettre explicative me sera adressée et que si elle ne me satisfait pas, la Caisse de Retraite soumettra ma réclamation initiale à leur Commission de Recours Amiable. J’avais vraiment fait savoir à ma caisse de retraite que je souhaitais partir avec la durée d’assurance requise pour bénéficier du taux plein et ainsi ne pas subir également l’amputation de m retraite complémentaire Agirc-Arrco. Au regard de mon cas, que me conseillez-vous ? Cette notification ainsi rédigée ne me donne pas non plus la possibilité de la refuser comme cela avait été le cas lors de l’envoi de la 1ère notification en février 2019. Je vous avoue que je me sens totalement flouée, c’est un tel parcours du combattant que je ne sais plus comment faire et ce que je dois faire...Merci infiniment pour votre aide.

Poser une question

modération a priori

La réponse à votre question sera apportée par un militant retraité bénévole... Merci de noter le numéro de cette fiche pour la retrouver avec la réponse...

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici