Répondre au message


40 La retraite si invalidité ou inaptitude au travail

11 août, 06:49, par Christine signoret

Bonjour,

Je suis dans une situation très complexe et perdue, j’ai été en CLD et en Aout 2017 j’ai eu une RQTH de 50 à 79 pour cent. En 2018 j’ai repris mon activité en pensant avoir un poste aménagé je suis foncionnaire de l’état, pire face à une cheffe psychorigide et un service en restructuration en vue de Vigipirate, administratif j’ai du déjà me défendre en informant mon médecin du travail qui m’était attribué du travail de technique physique imposible pour moi après j’ai eu droit à d’énormes travaux ou j’ai tout subi bruits, peinture poussières etc, et je travaillais devant une bâche au grand froid avec un chauffage d’appoint sur les jambes et comme lumières des néons. Très vite ma santé s’est dégradée et là à la constation de mes médecins j’ai été remise en arrêt pour m’enlever de ce lieu, et j’ai une demande de reconnaissance faite pour maladie professionnelle imputable au service. Déjà dépressive on sait juste me dire tu étais dépressive. Non j’étais guérie et apte à reprendre mon travail on s’est chargée de nuire ma santé. Tous les soirs je pleurais chez moi et essayais de m’accrocher.
J’ai donc reçu une reprise de mon CLD, avec un courrier me disant que je passe en commission le 10 septembre pour inaptitude totale sans possibilité de reclassement avec papiers de retraite invalidité non imputable au service. A Compter du 18 aout je ne sais ce que je deviens, fin du CLD, j’ai demandé conseil à une assistante sociale qui m’a dit d’adresser tous mes papiers avec demande imputable au service. J’ai reçu de plus en précipitation tout cela fin juillet pour le 18 aout 2019 Je m’inquiète d’autant plus je suis née en 1958 et j’ai 20 ans de privé. Je revois mon médecin , mais ma situation est laquelle, comment je vais vivre. Le médecin de l’administration m’a adressé ses conclusions qui sont plus à mon avantage mais reconnais en effet que je ne peux plus travailler. J’ai été massacrée, je m’assume seule. Et je me bataille bien sure seule et perdue, quels sont mes droits, je n’ai meme pas une mise en disponibilité qui aurait pu etre couverte par ma mutuelle pendant 3 mois et j’ai des prélèvements donc tout ce temps depuis l’année 2018 préjudice et mon arrêt je souhaitais me soigner pour tenir au mieux complètement massacrée. Merci de votre aide, on me dit plus d’arrêt mais ma situation administrative laquelle entre le 18 Aout 2019 et la commission le 10 septembre 2019. Au début j’étais dérangée par maintes appels depuis plus aucunes explications !!!
Je vous remercie vivement si vous pouviez m éclairer, et encore excusez moi pour ce roman mais je tenais à vous expliquer ma réelle situation.

Poser une question

modération a priori

La réponse à votre question sera apportée par un militant retraité bénévole... Merci de noter le numéro de cette fiche pour la retrouver avec la réponse...

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici