Répondre au message


19 Modalités d’attribution des trimestres cotisés, assimilés, par majoration…

22 novembre 2018, 22:59, par Nathalie

Bonsoir,

Il y a de quoi s’arracher les cheveux avec cette modalité d’attribution des trimestres la dernière année d’activité. En appelant la Cnav pour obtenir un rendez vous pour ma future retraite anticipée pour carrière longue à 60 ans le conseiller de la Cnav m’a informé que pour valider et cotiser un trimestre la dernière année d’activité il y a deux conditions : la première c’est la rémunération avec 150 heures Smic et la deuxième condition c’est d’effectuer les trimestres civils pour valider les trimestres manquants, c’est à dire, que s’il vous manque un trimestre, il faut travailler du 1er janvier au 31 mars, pour deux trimestres du 1er janvier au 30 juin, et ainsi de suite jusqu’au 31 décembre pour valider et cotiser 4 trimestres.

Ensuite pour un autre renseignement que j’avais oublié, de nouveau je rappelle la Cnav et je profite de demander la confirmation comment sont validés et cotisés les trimestres de la dernière année d’activité, et là, surprise le conseiller me dit, que pour cotiser un trimestre même la dernière année d’activité il faut une rémunération de 1482 euros c’est à dire 150 heures Smic et que nous ne sommes pas obligés de faire les trimestres de la dernière année sur la durée.

Et vous, qui nous informez que la règle subit une exception la dernière année d’activité, en cas de départ en retraite en cours d’année civile. Le décompte des cotisations versées s’arrête au dernier jour du trimestre civil précédant la date de départ de la pension. Pour les régimes de retraite, cela signifie qu’un départ au 1er septembre ne donne droit qu’à deux trimestres. Mais ils peuvent être obtenus avant cette date, en fonction des cotisations versées.

Pourquoi ils peuvent être obtenus avant cette date, en fonction des cotisations versées, alors que l’on nous dit qu’un départ au 1er septembre ne donne droit qu’à deux trimestres ? Là j’en perds mon latin et j’ai du mal à suivre ! Quoi prendre comme décision quand je dois cesser mon activité au 31 mars 2019 avec une rupture conventionnelle pour pouvoir suivre mon compagnon qui est muté en Province. Sincèrement, je ne sais plus quoi prendre comme décision.Je ne sais plus quoi faire.Il y aurait-il une solution possible et surtout sécurisante où l’on ne se retrouve pas avec une pension de retraite diminuer à cause de mauvaises décisions.

Merci de votre aide.
cordialement

Poser une question

modération a priori

La réponse à votre question sera apportée par un militant retraité bénévole... Merci de noter le numéro de cette fiche pour la retrouver avec la réponse...

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici