Notre activité


50 raisons de garder espoir ?


Sortir des fausses évidences, chiffres, dessins et graphiques à l’appui, les auteurs d’Oblik démontrent que tout ne va pas si mal en France et dans le monde. Un état de lieux juste avant la pandémie !

Les mauvaises nouvelles sont chaque jour courantes. Si les inégalités sont réelles, on met rarement en avant notre modèle social qui les corrige. Les épidémies ont baissé fortement dans le monde, le nombre de cas de sida aussi, de moins 50 %.

Il y a moins de pauvres en France qu’en Italie, en Allemagne et en Belgique. 13,6 % en France, où l’on reste pauvre moins longtemps, contre 17,3 % en Europe. L’extrême pauvreté dans le monde est en recul en un quart de siècle de 1,1 milliard de personnes. L’espérance de vie à la naissance, en Afrique, est passée de 50,8 ans, en 2000, à 60,7 ans en 2015.

Dans le monde, le taux de mortalité des enfants âgés de moins de 28 jours a diminué de moitié depuis 1990. Biodiversité, scolarité, surendettement, accès à l’eau potable, électricité… Tout y est ou presque, sans oublier les inégalités. Un ouvrage pédagogique à lire à tout âge.

Jacques Rastoul

Tout ne va pas si mal, coordonné par Laurent Jeanneau et Yan Mens, Alternatives Économiques, 2020, 148 pages, 17 €.