Nos déclarations


Agir et Amplifier pour Améliorer !


C'est dans un contexte revendicatif riche que le conseil national s'est réuni. Pas question de baisser la garde. La CFDT Retraités appelle l'ensemble des structures à amplifier la mobilisation pour peser sur les décisions relatives à la prise en charge de la perte d'autonomie.

Pour obtenir des résultats, il faut agir. La CFDT Retraités a lancé une pétition dès le début du mois d’octobre, pour rappeler aux autorités publiques son attente d’une loi d’accompagnement du vieillissement. Le ressort militant des équipes CFDT parties au contact de la population, toutes générations confondues, porte les attentes de nos concitoyens sur le sujet.

Le monde associatif du champ gérontologique a rejoint notre initiative.
C’est donc un formidable élan qui caractérise cette action. Est-elle remontée jusqu’au plus haut niveau de l’Etat ?

Oui, si l’on en croit l’annonce d’une future loi de programmation et d’orientation, faite par le premier ministre le 14 octobre dernier.

Après un passage devant le conseil d’Etat, le CESE et pour finir devant le parlement, le calendrier proposé, prévoit l’application d’un premier volet, axé sur la prévention et le maintien à domicile, pour janvier 2015.

Le second volet portera sur la grande dépendance. Il ciblera les établissements et précisera le financement.

Bien qu’elle salue l’avancée du projet ministériel et prenne acte de la déclaration du premier ministre, la CFDT Retraités continuera à interpeller les pouvoirs publics pour améliorer le contenu de la future loi. Elle ne se contente pas d’annonces. Elle dénonce le report d’un an en dépit des engagements du Président de la République.

Tous les financements ne sont pas définis. Plus encore, lorsqu’ils existent ils sont détournés de leur cible d’origine. C’est le cas des 600 millions d’euros issus des 0,3% prélevés depuis le 1er avril 2013 sur les retraites pour la prise en charge de la perte d’autonomie versés à la CNSA et détournés par des tours de passe- passe vers le FSV (Fonds de Solidarité Vieillesse).

L’autre revendication portée par la CFDT Retraités cible l’amélioration nécessaire et toujours possible de la loi sur la réforme des retraites qui vient d’être votée à l’Assemblée nationale en première lecture.

La CFDT Retraités exige que les pensions inférieures au SMIC net soient préservées des effets du report de la revalorisation des pensions du 1er avril au 1er octobre.

Signez la pétition « perte d’autonomie » sur le site CFDT Retraités (cliquez sur le lien suivant) : www.cfdt-retraites.fr/Carte-petition-Autonomie

Source Déclaration N°25 du 17 octobre 2013 du conseil national de la CFDT Retraités.