Actu revendicative


Les rencontres régionales de l’autisme


Le 20 décembre 2011, le gouvernement attribuait le label « Grande cause nationale 2012 » à l'autisme dans le but de lui donner une visibilité institutionnelle et médiatique. C'est chose faite avec les rencontres régionales de l'autisme.

Au nom du mouvement « Ensemble pour l’autisme », une coordination associative composée d’Autisme France, de Sésame Autisme, d’Autistes sans Frontières, de Pro Aid Autisme, d’Asperger Aide France, de la Fondation Autisme, de la Fédération nationale des associations gestionnaires au service des personnes handicapées (Fegapei) et de l’Union nationale des associations de parents et amis des personnes handicapées mentales (Unapei), la Fegapei et AG2R La Mondiale organisent les rencontres régionales de l’autisme. Une initiative ouverte à tous, professionnels des secteurs sanitaires, sociaux et médico-sociaux, parents et familles, décideurs publics…

Gratuites, ces rencontres en régions seront rythmées par quatre temps forts autour d’experts nationaux et régionaux :
- comprendre : état des connaissances sur l’autisme ;
- repérer : dépistage et diagnostic ;
- accompagner : interventions éducatives et thérapeutiques, rôle des parents et des enfants/adolescents ;
- déployer : politiques publiques et plan autisme.

En fil rouge : un décryptage des différentes recommandations de la Haute autorité de santé et de l’Agence nationale de l’évaluation et de la qualité des établissements et services sociaux et médico-sociaux (ANESM).

Les journées seront lancées par la diffusion du nouveau film de Ludovic Virot « A bout de bras ». Sans prétention pédagogique, ce film offre un regard sur le handicap et s’interroge sur la relation entre les personnes avec autisme et leur entourage.

Des fenêtres baillent

Une invitation à un voyage à la frontière entre deux mondes. D’un côté, le monde quotidien, saturé de signes et bruyant. Et de l’autre, un univers souvent silencieux et impénétrable, mais lui aussi bruissant de vie. La parole est au cœur des réflexions portées sur ces deux mondes. Dans l’un, elle brille souvent par son absence. Dans l’autre, elle se trouve surexploitée, reprise, ressassée parfois jusqu’à l’épuisement et ce, justement parce qu’elle est l’outil sans lequel ces deux mondes resteraient irrémédiablement inconciliables.

De la maman à l’éducatrice en passant par le jeune philosophe autiste Asperger, tous parlent de cet impossible équilibre entre le renfermement sur soi et l’ouverture à l’autre, entre l’intégration à la norme et l’acceptation de la différence.

La parole finit par être donnée à ceux qui sont susceptibles de voyager entre les deux mondes. Ils disent ce que le fait d’être rangé dans la différence leur inspire. Ils réclament plus que l’intégration. Ils revendiquent la reconnaissance de la richesse qu’ils peuvent apporter.

Le film donne à voir la fragilité de nos acquis et de nos certitudes. Des fenêtres baillent entre deux mondes. Et le nôtre est loin d’être aussi normal qu’il n’y paraît... La lutte quotidienne entre repli sur soi et ouverture à l’autre, décrite par Ludovic Virot, semble, en un sens, être aussi la nôtre.

Collectif Ensemble pour l’autisme

Inscriptions aux rencontres sur l’autisme : www.autismegrandecause2012.fr