Notre activité


Rencontre sur l’islam à Besançon


Lors d'une conférence ouverte aux adhérents et sympathisants, l’union locale CFDT des retraités de Besançon a organisé un apport sur l’islam. Tahar Belhadj, élu à la conférence française du culte musulman (CFCM), a planché devant 40 participants. Découverte de cette religion méconnue, bien des préjugés et des amalgames ont été démontés.

Les valeurs de paix et de fraternité au cœur de l’islam sont essentielles. Le terrorisme est une idéologie mortifère et néfaste, à l’opposé de l’islam. Il vise à diviser notre pays. La vie dans l’islam est sacrée : « Celui qui tue une âme, tue l’humanité tout entière. » Au XIVe siècle, la charte de Médine protège les juifs et les chrétiens.

La place des femmes ?

Aïcha, l’épouse du prophète, était maire (mairesse) de la ville de Médine.

Le foulard, le voile, n’est pas une obligation de l’islam, c’est ce qu’on a dans la tête et non sur la tête qui compte […].

L’Arabie saoudite, soutenue par les USA, avec un prince récemment décoré par la France, développe un islam rigoriste […].

95 % des imans formés à l’étranger sont pacifiques, mais ne maîtrisent pas le français.

La majorité des jeunes de culture musulmane ne connaissent pas leur religion […].

Créer les conditions d’un islam de France, adapté au contexte de notre temps est donc la bonne voie.

La laïcité est une chance pour la liberté de conscience.

Les médias présentent l’islam de façon confuse et toujours négative. Les musulmans doivent faire connaître leur religion.

Un appel : la connaissance de l’autre favorise la vivre ensemble.

Pour Claudine Guenot, de la CFDT Retraités Franche-Comté, dans le climat délétère actuel, cette initiative tombait à pic.

Tahar Belhadj a fait tomber bien des préjugés et démonté bien des amalgames.