Nos droits


Dons aux personnes en difficulté : le plafond de la réduction d’impôt porté de 546 à 1 000 euros


La loi de finances rectificative du 25 avril 2020 augmente le plafond de la réduction de 75% en faveur des dons aux associations venant en aide aux personnes en difficulté.

Les dons effectués au profit des associations fournissant gratuitement une aide alimentaire aux personnes en difficulté, favorisant leur logement ou leur donnant gratuitement, à titre principal, des soins médicaux, paramédicaux ou dentaires bénéficient d’une réduction d’impôt de 75 % plafonné à 546 euros.

La loi de finances rectificative du 25 avril 2020 porte le plafond à 1 000 euros pour l’imposition des revenus de 2020 qui seront déclarés en 2021. Au-delà de 1 000 euros de dons à ce titre, la réduction d’impôt sera de 66 %. Le montant cumulé des dons qui donnent droit à la réduction d’impôt ne pourra pas dépasser 20 % du revenu imposable du foyer fiscal.

Les dons doivent être effectués à des associations établies en France même si leur activité s’exerce en tout ou partie à l’étranger. Sont également concernés des organismes d’aide aux personnes en difficulté dont le siège est situé dans un État membre de la Communauté européenne ou dans un État partie à l’Espace économique européen ayant conclu avec la France une convention fiscale contenant une clause d’assistance administrative en vue de lutter contre la fraude ou l’évasion fiscale. Ces dons seront inscrits en case 7VA de la déclaration de 2021.