Actu revendicative


Du pain et des jeux


Dans la Rome antique, les romains demandaient « du pain et des jeux », traduction « du pouvoir d’achat et des spectacles ».

La politique du gouvernement Sarkozy-Fillon-Woerth, elle, se traduit par « des jeux et moins de pain » ; son plan de rigueur et celui sur les retraites l’attestent.

Et quelle période choisit-il pour présenter son plan sur les retraites ? Celle qui se prête le mieux à la diversion, c’est-à-dire celle où les jeux sont les plus suivis parce que les plus populaires (Coupe du monde de foot suivie du Tour de France).

D’où les réactions syndicales des 24 juin et 7 septembre 2010, pour bien lui signifier que les jeux ne sont pas des anesthésiants et que s’il y a des jeux, il faut du pain.

Paul Baringou