Notre activité


Europe : un exercice en commun


Le référendum ric-rac sur le Traité de Maastricht de 1992, le référendum perdu sur le Traité constitutionnel en 2005 (rejeté par 54,67 % des voix), le Brexit de juin 2016.

L’Europe est fragile. Avec l’élargissement massif de l’Union (2004), l’Europe a subi un « carambolage fatal entre la relance de l’intégration européenne et la vague de dérégulation mondiale ». Elle est affaiblie, minée de l’intérieur.

En conséquence, il propose une pause pour écouter les peuples, renouer les contacts avec les sceptiques, les détacher des idéologues anti-européens. La priorité n’est pas de relancer l’Europe sur des bases inchangées : « Il ne faut plus parler d’un abandon supplémentaire de souveraineté mais d’un exercice en commun » ; il faut de plus convenir d’une suspension – provisoire – de tout élargissement.

Pour Védrine, le projet européen ne consiste pas à « nous en remettre à l’Europe par fatigue historique, lâcheté ou dogmatisme, mais à rassembler collectivement nos forces ». Il appelle à développer une Europe par projets. Il souhaite surtout que l’Europe renoue avec les peuples en se basant sur une clarification des missions et compétences (UE – Nations). Ce livre indique un chemin pour renforcer l’UE, ce n’est déjà pas si mal.

Jean-Pierre Moussy

Sauver l’Europe !, Hubert Védrine, éditions Liana Levi, 2016, 94 pages, 10 €