Stats et études


Jacques Delors propose « d’investir dans le social »


« Investir dans le social » est le titre d’un livre que devraient se procurer toutes les personnes sensibilisées aux questions sociales. Il s’avère un outil incontournable pour réfléchir et construire des propositions novatrices en matière d’emploi, de formation, de réduction des inégalités, de protection sociale et pour mener l’action dans ces domaines. Tous les partenaires sociaux et les responsables politiques français, mais aussi européens, peuvent y trouver des précieuses pistes pour tenter de proposer une synthèse entre l’État social, l’État providence et le dialogue social.

Les co-auteurs, Jacques Delors (1) et Michel Dollé (2), démontrent que les évolutions de l’emploi et des revenus, l’état des inégalités sociales, les risques pesant sur l’emploi et la protection sociale rendent plus urgent et encore plus nécessaire que jamais de proposer une synthèse politique portant sur la transformation de l’État social.

La crise économique et sociale dans laquelle nous sommes désormais engagés va, à la fois, solliciter et profondément remettre en question notre système de l’emploi et de notre protection sociale.

Les auteurs préconisent :
- une réorganisation du système éducatif permettant l’éveil et le développement de chacun ;
- une réforme drastique, mais juste, de la formation permanente ;
- une politique familiale correspondante à celles et ceux qui en ont le plus besoin, axée aussi sur les familles monoparentales ;
- un service public de l’emploi qui offre à tous les jeunes sortants de l’école et aux chômeurs des prestations de qualité leur permettant d’accroître leurs capacités et de tenter leurs chances pour leur avenir professionnel.

Ce sont toutes les questions de solidarités concrètes qui sont adressées, dans cet ouvrage d’actualité, à notre société trop marquée par un individualisme croissant pour passer de la compassion passive à la responsabilité collective et dynamique.

Investir dans le social, édité chez Odile Jacob, 280 pages, 23 euros.

(1) Faut-il encore présenter Jacques Delors ! Il a été, notamment, ministre de l’Économie et des Finances de François Mitterrand, président de la Commission européenne et président du Conseil de l’emploi, des revenus et de la cohésion sociale (Cerc).

(2) Michel Dollé, économiste a été secrétaire général du Commissariat au Plan et rapporteur général du CERC.