Déclarations de 2004 à mi 2007


La CFDT Retraités s’insurge contre les limitations et les inégalités dans l’attribution de l’APA


Les plans d'aide sont inférieurs de 29% aux plafonds nationaux fixés pour l'APA. La CFDT Retraités refuse que le montant de l'APA soit fonction de la richesse des départements. Il faut corriger ces inégalités.

Apprendre par des documents officiels que les montants moyens des plans d’aide sont inférieurs de 29% aux plafonds nationaux fixés pour l’APA et que seuls 11% des bénéficiaires ont un plan d’aide atteignant le montant du plafond prévu par la législation est intolérable pour la CFDT Retraités quand on connaît les difficultés de certains retraités à faire face financièrement aux aides nécessaires.

Apprendre que cette réduction dans l’attribution de l’APA d’un département à l’autre s’accompagne de profondes inégalités est contraire à l’esprit et à la lettre des textes qui ont institué cette allocation et contraire aux missions dévolues à la Caisse nationale de solidarité pour l’autonomie.

Le bureau national de la CFDT Retraités s’inquiète vivement de cette situation.

La CFDT Retraités refuse que le montant de l’APA soit fonction de la richesse des départements. Il ne peut être question d’aller vers une APA pour départements « riches » et une APA pour départements « pauvres ».

La CFDT Retraités appelle les autorités gouvernementales et les conseils généraux à corriger ces dérives qui pénalisent les personnes âgées et leurs familles.