Actu revendicative


« La fin du village »


La ruralité est en pleine évolution. La culture du village d'antan est modifiée par la modernité, l'arrivée de citadins et le tourisme.

À partir de l’observation de l’histoire d’un bourg provençal de 4 500 habitants, Cadenet-en-Vaucluse, l’ouvrage relate la vie et la perception des habitants avec leur diversité sociale et culturelle.

Les habitants provençaux du cru, puis les harkis, anciens et jeunes côtoient désormais ceux issus de la ville et des résidences secondaires.

L’évolution des traditions, du tissu associatif, des réseaux de relations, l’arrivée des soixante-huitards, puis des amoureux du Luberon s’intégrant plus ou moins bien dans la citoyenneté locale renaissante.

Vivre ensemble n’est pas toujours évident. Marqué par une flambée des prix de l’immobilier ici ou une désertification dans d’autres villages de France, ce brassage social imposé peut être source de tensions ou de renouveau.

Dans ces nouveaux villages dortoirs coexistent l’individualisme et le militantisme, les riches et les pauvres. Le rural se transforme.

Jacques Rastoul

« La fin du village » par Jean-Pierre Le Goff, Éditions Gallimard, 26 €