Notre activité


Jean-Louis Bianco : « La laïcité est d’abord un principe de liberté »


Questions à Jean-Louis Bianco, président de l’Observatoire de la laïcité. L’Observatoire de la laïcité est une instance consultative gouvernementale composée de parlementaires et de personnalités qualifiées.

Comment expliquer les blocages de la société française, malgré les principes de la laïcité ?

Que l’on soit dans un système laïque ou pas – et on le constate dans de nombreux pays lorsque l’on traverse une crise multiple (économique, sociale, politique, etc.) couplée à une perte de repères dans un monde globalisé mais individualiste –, il y a des replis sur soi et sur des valeurs traditionnelles et religieuses plus rigoureuses. Généralement, il s’agit de replis à caractère identitaire, de pratiques religieuses réinventées, et de pressions communautaires –souvent plus médiatisées qu’auparavant – qui s’exercent en particulier dans des zones périphériques, dans des zones rurales et dans des quartiers où le sentiment de relégation sociale est très fort.

En quoi une interprétation erronée des principes des lois sur la laïcité stigmatise une partie de la population et entrave le vivre-ensemble ?

Durant les trente dernières années, nous avons sans doute, collectivement, cru que la laïcité était une évidence pour tous, que sa définition ne faisait l’objet d’aucune confusion ou contestation. En réalité, en abandonnant ce travail de pédagogie, nous avons effectivement laissé le champ libre aux interprétations erronées de ce principe. D’outil de rassemblement, il est ainsi devenu pour certains un outil de stigmatisation en laissant penser, par exemple, que la laïcité serait un « athéisme d’État » ou un « bouclier » contre les musulmans. Or, la laïcité est un cadre commun à tous, croyants et non croyants. Elle est d’abord un principe de liberté et doit le rester, mais dès lors que les limites sont fermement rappelées.

Dans le climat actuel, des adaptations sont-elles nécessaires ?

Le cadre posé par la loi en matière de laïcité est très clair et n’a pas à être modifié. La laïcité repose sur trois principes : la liberté de conscience et la liberté de culte, la séparation des institutions publiques et des organisations religieuses, et l’égalité de tous devant la loi, quelles que soient leurs croyances ou convictions. En revanche, nous devons être pédagogues en apportant des réponses concrètes aux problèmes qui se posent sur le terrain. L’Observatoire de la laïcité a édité quatre guides pratiques en direction des collectivités locales, des structures socio-éducatives, des entreprises privées sur le fait religieux, et des hôpitaux qui expliquent comment répondre à des problèmes de terrain en lien avec la laïcité. De façon générale, les acteurs de terrain sont encore trop nombreux à se sentir mal outillés, avec le risque de céder à deux attitudes incompatibles avec l’approche laïque : tout autoriser (et favoriser ainsi le communautarisme) ou tout interdire (et générer de nouvelles discriminations ainsi que des replis). Le juste équilibre n’est pas de répondre à un intérêt particulier, mais d’offrir une réponse d’intérêt général. Il faut appliquer le droit avec fermeté et discernement. Rien que le droit mais tout le droit. Mais il ne faut pas transformer la laïcité en une série de nouveaux interdits car cela ne pourrait qu’alimenter un discours victimaire et, par voie de conséquence, les provocations et les extrémismes religieux et politiques.

Propos recueillis par Jacques Rastoul

En savoir plus : www.laicité.gouv.fr

Jean-Louis Bianco, président de l’Observatoire de la laïcité

Pour en savoir plus

- Vivre ensemble et travailler ensemble, Déclaration intersyndicale, 2015, Cfdt.fr
- Petit manuel pour une laïcité apaisée, Jean Baubérot, La Découverte, 2016, 12 €.
- Le Sens de la République, Patrick Weil, Folio, 2015, 17 €.
- L’État et les religions en France, une sociologie historique de la laïcité, Philippe Portier, Presses universitaires de Rennes, 2016, 24 €.
- La Laïcité face à l’islam, Olivier Roy, Seuil, 7,60 €.
- La République, l’Église et l’islam, R. Benzine et C. Delorme, Bayard, 2016, 16,90 €.
- Plaidoyer pour la fraternité, Abdennour Bidar, Albin Michel, 2015, 6 €.
- Fraternité, j’écris ton nom ! Patrick Viveret, Les liens qui libèrent, 2015, 15,50 €.
- Comprendre l’islam politique, François Burgat, La Découverte, 2016, 22 €.
- Génie des laïcités, Caroline Fourest, Grasset, 2016, 20 €.
- La laïcité au quotidien – guide pratique. Régis Debray et Didier Leschi. Folio 2016. 7,10 €