Notre activité


La présidence portugaise de l’Union européenne


Pour la quatrième fois, le Portugal assure la présidence de l’Union européenne, du 1er janvier au 30 juin 2021. Membre de l’Union européenne depuis le 1er janvier 1986, de l’espace de Schengen depuis le 26 mars 1995 son adhésion à la zone euro date du 1er janvier 1999.

Le Portugal est une république semi-présidentielle dirigée par un chef du gouvernement, le Premier ministre, et un chef d’État, le président, qui nomme le Premier ministre et d’autres membres du gouvernement. Sur le plan administratif, le pays est divisé en 308 municipalités subdivisées en 3 092 freguesias (paroisses civiles). Outre l’État, les municipalités et les freguesias sont les seules collectivités territoriales.

Le Portugal dans l’Union européenne

Le Portugal compte 21 députés élus au Parlement européen. 11 élus se situent plutôt à gauche et l’extrême droite ne compte aucun élu. Membre de la Commission européenne et désignée par le Portugal, Elisa Ferreira est en charge de la Cohésion et des réformes.

Le Portugal dispose de 12 représentants au Comité économique et social européen (CESE). Cet organe, qui représente les employeurs, les travailleurs et d’autres groupes d’intérêts, est consulté sur les propositions d’actes législatifs afin de mesurer les incidences de ces propositions sur la situation des États membres en matière d’emploi et de conditions sociales.

Deux confédérations portugaises siègent au sein de la Confédération européenne des syndicats, la Confédération générale des travailleurs portugais (CGTP-IN ) et la Confédération générale des travailleurs (UGTP).

En 2018, le Portugal a bénéficié de 5,011 milliards d’euros de la part de l’UE, soit 2,55 % de l’économie portugaise, tandis qu’il a contribué pour 1,699 milliard au budget de l’UE, soit 0,86 % de l’économie portugaise.

Le Portugal et le coronavirus

À la suite de l’Allemagne, le Portugal va reprendre un des éléments clés du programme de dix-huit mois du Conseil, élaboré conjointement avec l’Allemagne et la Slovénie.
« Promouvoir la coopération et l’unité entre les États membres dans la lutte contre l’épidémie de Covid-19 : contrôle de l’épidémie, renforcement de la résilience européenne, soutien d’une reprise forte et durable se fondant sur les développements actuels et l’expérience acquise eu égard à l’avenir de la gestion des crises et de la protection civile à l’échelle européenne. »

Relativement épargné, lors de la première vague de coronavirus, le Portugal, avec une population de 10 millions d’habitants, a désormais dépassé les 200 000 cas de Covid-19 et les 3 000 morts depuis le début de la pandémie. Si dans un premier temps la majorité des cas d’infection à la Covid-19 étaient recensés à Lisbonne et dans ses environs, ainsi que dans le nord du pays, où se trouve la deuxième plus grande ville du Portugal, Porto, désormais, l’ensemble du pays est concerné et la pandémie s’aggrave de jour en jour. Au confinement partiel a succédé l’état d’urgence depuis le 9 novembre jusqu’au 7 janvier.

Jean-Pierre Bobichon

Savez-vous que

- Le Portugal fut le premier pays du monde à avoir aboli la peine de mort.
- La frontière entre le Portugal et l’Espagne date de 1297.
- Les Portugais furent les premiers Européens à arriver au Japon.
- Le Portugal produit à lui seul plus de 75 % du liège commercialisé, il en est le premier producteur mondial.
- Grândola, Vila Morena, musique composée par Zaca Afonso, a servi de signal pour le début de la révolution des Œillets, le 25 avril 1974, il y a donc 36 ans.

À Coimbra, l’une des plus anciennes universités d’Europe.