Déclarations de 2004 à mi 2007


La solidarité pour les personnes âgées et les personnes handicapées c’est la Sécurité sociale, pas la journée de travail supplémentaire et gratuite !


La canicule a mis en évidence la situation précaire des personnes âgées et handicapées en perte d’autonomie et le manque de moyens que requiert leur situation. La création d’une caisse autonome financée en partie par une journée de travail supplémentaire et gratuite n’est pas une réponse solidaire : elle culpabilise les seuls salariés sans répondre aux besoins des personnes âgées et des handicapés :

- Elle écarte personnes âgées et handicapées de la Sécurité sociale pour la perte d’autonomie et donc de la solidarité nationale.
- La Caisse Nationale de Solidarité pour l’Autonomie ne règle en rien la question de la perte d’autonomie, faute d’un financement à hauteur des besoins actuels et futurs.

Seul un financement élargi à l’ensemble des richesses créées peut répondre aux besoins des personnes âgées et handicapées, comme de toute la population.

Les organisations syndicales de retraités CFDT, CFTC, CGT, FO et FGR-FP appellent les retraités à manifester leur solidarité avec les salariés dans leur refus d’une journée de travail supplémentaire et gratuite et exigent la prise en charge de la perte d’autonomie
par la Sécurité sociale
.

Paris, le 25 avril 2005