Notre activité


Le pouvoir aux peuples d’Europe


Entre le 22 et le 25 mai prochains, pour respecter les pratiques électorales nationales, se dérouleront dans les 28 États membres de l’Union européenne les élections au Parlement européen, à un seul tour ! En France, ce sera le dimanche 25 mai. Voter, pour participer à l’élection des Parlementaires européens pour un nouveau mandat de 5 ans. Voter pour faire entendre sa voix sur l’Europe que nous voulons. S’abstenir, c’est fuir ses responsabilités. C’est se priver de la possibilité de peser sur le cours de l’Histoire. C’est se mettre hors-jeu pour l’avenir de l’Union européenne. Le Parlement européen est la seule institution de l’Union européenne dont les membres sont élus au suffrage universel direct et ce, depuis 1979. La première présidente a été Simone Veil et le président actuel est Martin Schultz. Une forte participation aux élections européennes ne peut que renforcer, crédibiliser et consolider l’Europe dans cette période troublée et incertaine. Nous avons besoin d’une Europe forte avec des citoyennes et citoyens mobilisés. Dossier réalisé par Jean-Pierre Bobichon et Jean-Pierre Moussy

Les chiffres des élections européennes

Cette élection dans une UE à 28 États membres de 508 millions d’habitants concernera 388 millions d’électeurs. Les citoyens européens éliront 751 députés.
Chaque État membre élit un nombre de députés en fonction du nombre d’habitants : pour la France, 74 députés seront à élire.

Circonscriptions  : Huit. Voir carte géographique ci-dessous.

Modalités de vote : L’âge électoral est fixé à 18 ans dans tous les États membres, sauf en Autriche où il est de 16 ans. Tout citoyen de l’UE a le droit de vote et d’éligibilité dans l’État membre où il réside.

Modalités du scrutin  : L’élection a lieu au scrutin de liste, à la représentation proportionnelle suivant la règle de la plus forte moyenne. Les sièges attribués à chaque circonscription sont répartis entre les listes ayant obtenu au moins 5 % des suffrages exprimés.

Pour être éligible  : il faut avoir la nationalité d’un État membre et la pleine jouissance des droits électoraux et civiques.