Actu revendicative


Les Français aspirent à la cohésion sociale


Le besoin de construire un « vivre ensemble », d'établir un « pacte social », de « refaire société », de s'engager dans un « pacte civique » ou de repenser une « société des égaux » entre les citoyens et la société devient de plus en plus d'actualité. Le contexte de montée des inégalités, des tensions et du danger d'opposer les individus entre eux rend cette volonté cruciale.

L’aspiration citoyenne à vivre et à faire société heureusement n’est pas marginale. 83% des Français déplorent le manque de cohésion sociale. Les personnalités préférées chez nos concitoyens sont toutes des personnes d’origine étrangère. Signe d’une relative ouverture dans le climat actuel : 61% des Français étaient favorables dans un sondage au vote des étrangers aux élections municipales.

Un défi intergénérationnel

Le « vivre ensemble » est l’affaire des individus, des collectifs ; notre système démocratique ne peut s’en passer. Il dépend à la fois de la connaissance et de la reconnaissance des individus et des groupes, de la recherche de valeurs communes quels que soient son origine et son âge. La confiance, le respect, le regard, le dialogue et la solidarité sont des ingrédients de cette fraternité, l’un des fondements de notre République.

Sans angélisme et en tenant compte des obstacles, les actions pour la démocratie et la solidarité entre les individus et les groupes sont transformatrices dès lors qu’elles s’inscrivent dans la lutte contre les inégalités et la pauvreté en France et dans la monde. Ce dossier démontre l’importance de cette cohésion, avec des illustrations et des voies possibles pour faire progresser le « vivre ensemble ». Les retraités CFDT sont des acteurs incontournables de ce défi intergénérationnel.

JR

La montée des tensions et des oppositions entre les individus rend crucial le "vivre ensemble".