Notre activité


Les approches non médicamenteuses, sources de santé et de dignité


Nouvelle prise en charge thérapeutique globale de la personne, formes d’accompagnement et activités physiques adaptées, ergothérapie, art-thérapie, massage, musicothérapie, balnéothérapie, espace de relaxation Snoezelen… sont quelques-unes des approches non médicamenteuses qui existent encore trop rarement dans les Ehpad. Individuelles ou en groupe, elles interviennent sur les mémoires, le corps, le mouvement, les sens, les émotions… Elles ne doivent jamais être imposées.

Ces approches innovantes répondent à la situation des résidents de plus en plus nombreux à être atteints de troubles cognitifs. Des facultés, des plaisirs apparemment oubliés apparaissent. Le prendre soin de la personne est enrichi. Il s’agit, dans les relations et tous les actes de la vie quotidienne, de communiquer et se comporter différemment, de valoriser une autre approche du regard, de favoriser le toucher, la douceur et le sourire, de développer de l’empathie, une relation positive, d’éviter des soins de force, d’écouter, de comprendre et d’accompagner autrement la personne.

Malheureusement, ces interventions ne sont pas financées dans le budget soins, faute de reconnaissance des pouvoirs publics, à la différence d’autres pays. Pourtant elles peuvent concourir à réduire la douleur, la prise de médicaments et à améliorer la santé physique et psychologique de la personne accompagnée.

Les pratiques professionnelles et celles des proches aidants sont appelées par ces méthodes à évoluer. En établissement médico-social et sanitaire, le conseil de la sociale (CVS) et la commission des usagers (CDU) doivent s’y intéresser. À domicile, les intervenants et les aidants également. Reste à avoir des formations appropriées et des accompagnements adaptés. Bien vieillir dans la dignité est ce prix.

Jacques Rastoul

Pour en savoir plus :

www.agevillagepro.com/sousTheme-371-Alzheimer---Approches-non-medicamenteuses.html