Presse


Lettre aux médias n°23 du 27 février 2013


Edito

UNE = UN ! C’est pour demain ?

8 mars : Journée de la femme. « Journée des femmes » devrait-on dire tant le sort que notre société leur réserve est parfois déconcertant, insoutenable.
Les stéréotypes ont la vie dure. Qui s’est réellement et sérieusement demandé pourquoi, au moment de la retraite, la pension des femmes est en moyenne de 932 € et celle des hommes de 1.603 € ? Un écart de plus de 40 % ! Pourquoi l’inactivité, l’invalidité, les horaires décalés et le chômage sont souvent des étapes incontournables de la vie au féminin ?
Ne cherchez pas ! C’est durant leur vie professionnelle que trop de femmes ont eu des carrières plus heurtées, même si une majorité déclare avoir travaillé régulièrement. Pourquoi, parce qu’on est femme, faudrait-il accepter, comme employée, d’être payée 11 % de moins que les hommes, et 30 % de moins en tant que cadre ?
Disons-le sans détour. Nous n’avons pas su porter suffisamment ce dossier alors qu’il était encore temps, pour nous. L’égalité professionnelle est un passage obligé du dialogue social dans les entreprises. Nous soutenons les syndicats de salariés sur cette question dont les retraités vérifient chaque jour l’urgence !
Le 7 mars 2014, lors de la journée d’étude que la CFDT Retraités organise pour pousser ce cri d’alerte, dégager des propositions, et à laquelle nous vous convions, nous voudrions que le temps s’arrête, que de telles pratiques s’interrompent, qu’en matière de droits, les choses soient équilibrées. Bref qu’UNE soit pleinement reconnue égale à UN !
C’est autrement plus important que les rumeurs et les peurs contre la théorie du genre.

Michel Devacht, Secrétaire général de la CFDT Retraités


7 mars. Journée d’étude de la CFDT Retraités Les inégalités Hommes/Femmes : A la retraite c’est trop tard !

Marie-Hélène habite le Gard. Elle a 56 ans. En activité professionnelle, elle témoigne de son quotidien en tant qu’aidante : « Mon mari a déclaré une maladie neuro-dégénérative, classée maladie rare. Aider un proche c’est un 2éme métier pour les personnes encore en activité. J’ai la chance d’être salariée dans une grande entreprise. J’ai pu surtout conserver mon temps plein. Car comme beaucoup de femmes à la carrière incomplète je ne pourrai prétendre à une retraite à taux plein qu’à 64 ans. Je me bats aujourd’hui pour conserver mon emploi à temps plein, ne pas devenir l’infirmière ni l’auxiliaire de vie de mon mari. Ca arrangerait tellement tout le monde que je me mette en arrêt maladie ! »

A l’occasion de la Journée internationale des femmes 2014, la CFDT Retraités prend l’initiative d’une journée d’étude sur l’impact, l’importance et les conséquences des inégalités Hommes/Femmes. La retraite apparait bien comme le miroir grossissant de ces inégalités créées lors de l’activité professionnelle. Et quand la vie vient bouleverser ces déséquilibres par la nécessité d’un « deuxième métier » à exercer en plus, celui des aidants – qui sont surtout des aidantes – on n’est pas loin de la rupture.

Cette journée d’étude à laquelle participera Michèle Delaunay, a pour objet :
- de faire un état des lieux des droits de retraite des femmes,
- de présenter les droits familiaux et leurs rôles pour réduire les inégalités entre les hommes et les femmes en matière de retraite,
- d’explorer la situation des aidants familiaux qui sont majoritairement des aidantes, sur le rôle qui reste dévolu aux femmes dans la société.

Cette journée se déroulera le 7 mars, au siège de la Confédération CFDT dans la salle du conseil national (entrée par le 2 boulevard de la Villette – 75019 Paris (Metro Belleville).
Elle est ouverte aux journalistes de l’AJIS et aux autres. Merci de confirmer votre présence à Daniel Druesne : daniel.druesne@retraites.cfdt.fr

10h00 - 10h15 : Ouverture des travaux par Ombretta Frache, secrétaire nationale de l’Union confédérale des Retraités CFDT
10h15 - 11h40 : Présentation de deux études :
- « Les inégalités hommes/femmes en matière de retraite et les droits familiaux » présentée par François Hun, chargé d’études.
- « La réduction des inégalités : comment le système de retraites peut y contribuer ? » par Lucy apRoberts, chercheur associée à l’Université Paris-Ouest,
11h40 - 12h00 : Intervention de Marie-Andrée Seguin, secrétaire nationale CFDT, chargée de l’égalité professionnelle.

14h00 - 16h00 Débat « Les aidants sont des aidantes » : la place des femmes dans l’accompagnement d’un proche en perte d’autonomie avec
- Michèle Delaunay, ministre déléguée aux Personnes âgées
- Serge Guérin, sociologue, spécialiste des questions liées au vieillissement et à la « seniorisation » de la société.
- Dominique Fabre, secrétaire nationale de l’Union confédérale des Retraités CFDT.

16h00 : Clôture des travaux par Michel Devacht, secrétaire général de la CFDT Retraités

Votre contact presse : Daniel Druesne - CFDT Retraités 49 avenue Simon Bolivar 75950 Paris Cedex 19 - Mobile : 06 87 72 86 04 - daniel.druesne@retraites.cfdt.fr