Actu revendicative


Loi de financement Sécu 2005


L'opposition de la CFDT et d'autres organisations a amené un avis négatif dans les conseil d'administration des caisses nationales de Sécu sur le projet de loi de financement de la sécu pour 2005.

La CFDT a émis un avis négatif aux conseils d’administrations de la CNAV, de la CNAF et de l’ACOSS sur le projet de loi de financement 2005 de la Sécurité sociale.

Comme à son habitude, le conseil de la Caisse nationale d’assurance maladie des salariés a émis un avis motivé.
Cet avis est très critique sur ce projet. « En l’absence d’implication rapide des professionnels de santé les objectifs d’économie de 700 millions d’euros sur les médicaments et d’un milliard d’euros au titre de la maîtrise médicalisée sont irréalistes ».

Non au critère d’âge et de dépendance

Le Conseil d’administration réitère son opposition unanime à toute mesure qui conduirait à une segmentation de la prise en charge des soins en fonction du critère d’âge et de dépendance. Le gouvernement dans son projet de loi se réfère explicitement à une telle segmentation (en parlant d’ONDAM personnes âgées).

Une telle segmentation contreviendrait à l’article 1er de la loi du 13 août 2004 qui a rappelé les principes fondateurs de l’assurance maladie.

Le Conseil d’administration sera vigilant sur les charges nouvelles incombant à l’assurance maladie, notamment au titre des mesures de santé publiques comme l’examen de santé systématique des adolescents en classe de 5e dont le coût doit être compensé par le budget de l’état à due concurrence et de façon pérenne.