Notre activité


Mensonges, postures et jeux de rôle


Décidément rien ne se passe comme prévu.

Dès son élection, le nouveau président bouscule les usages en raréfiant sa parole, en faisant une entrée remarquée sur la scène internationale et européenne, en sacrifiant ses soutiens mis en cause ou susceptibles de l’être par la justice…

Emmanuel Macron entend donner à son mandat une tout autre dimension que celle de ses prédécesseurs. Nous sommes loin du président normal. Rapidement nous saurons s’il s’agit d’une maîtrise quasi parfaite de sa communication, d’une politique spectacle, ou d’une transformation en profondeur de la gouvernance de notre pays.

Bien sûr, cela ne plaît pas à tout le monde. Déjà quelques parlementaires s’insurgent contre l’annonce d’une diminution du nombre de députés et sénateurs.

Au Parlement, très vite, les jeux anciens réapparaissent mus par ceux qui doivent montrer qu’ils existent encore ou enfin. D’autres que moi diront ce que, en tant que syndicalistes, nous devons penser de telle ou telle annonce, et surtout politique mise en œuvre, et la combattre si nécessaire.

Mais de grâce, arrêtons les mensonges, les postures, les jeux de rôle qui sont le plus souvent une insulte à notre intelligence. Allons à l’essentiel : discutons, négocions, mettons en œuvre les vraies réformes nécessaires pour l’ensemble des Français, pour la France et pour notre Europe.

Cela sera vraiment révolutionnaire, bien plus que d’être sans cravate.

Jean-Pierre Delhoménie

Jean-Pierre Delhoménie