Stats et études


Non au retour des farines animales


En 2001, la crise de la vache folle est à son paroxysme. En février 2013, la très libérale Commission européenne annonce vouloir autoriser les farines de porc et volaille pour nourrir des poissons.

Avant d’instituer un label « sans farine animale » comme le suggère Delphine Batho, la ministre de l’Écologie, il nous semble plus raisonnable de faire barrage à ce feu vert.

Il faut exiger par l’intermédiaire des députés européens d’établir le principe de précaution afin d’interdire définitivement l’utilisation des farines animales dans toute l’Union européenne.

GG