Notre congrès 2015


« Persévérer », le message de Jacques Delors


À l’image de la CFDT, nous sommes exigeants, que ce soit sur les difficiles problèmes de la perte d’autonomie, sur le gel des pensions, sur les questions de fiscalité, à propos de l’accès aux soins…

Autant de préoccupations parmi d’autres qui font la nécessité d’un syndicalisme de retraités toujours mieux organisés en France et en Europe, et en particulier au sein de la Ferpa, avec laquelle notre organisation est pleinement engagée.

Dans trois jours nous fêterons le 65e anniversaire de la déclaration de Robert Schuman. Cinq ans, seulement cinq ans, après l’Armistice du 8 mai 1945, cette déclaration, fondatrice de ce qu’est l’Union européenne en 2015, repose sur un triptyque fondamental : Réconciliation, Solidarité, Paix.

La guerre est aujourd’hui aux frontières de l’Union européenne. Les États baltes, mais aussi la Pologne, la Roumanie et la Bulgarie, trois membres de la famille européenne sont directement concernés. Plus encore assassiner Boris Nemtsov à Moscou c’est assassiner l’opposition à la guerre en Ukraine. C’est mettre en cause la paix en Europe. La réconciliation Franco/Allemande reste la base fondamentale de la construction européenne de ces 65 dernières années. Elle a été à la une de l’actualité pour bâtir un compromis pour tenter de stopper l’invasion de l’Ukraine par la Russie. C’est le couple franco/allemand qui suit au quotidien la mise en œuvre de ce compromis.

Pour passer de la guerre à la Paix qui n’est jamais une garantie à vie, gardons en mémoire ce message de Robert Schuman, toujours d’actualité : « Les dures leçons de l’Histoire ont appris à l’homme de la frontière que je suis à se méfier des improvisations hâtives, des projets trop ambitieux, mais elles m’ont appris également que lorsqu’un jugement objectif, mûrement réfléchi, basé sur la volonté des faits et l’intérêt supérieur des hommes, nous conduit à des initiatives nouvelles, voire révolutionnaires, il importe – même si elles heurtent les coutumes établies, les antagonismes séculaires et les routines anciennes – de nous y tenir fermement et de persévérer. »


Jacques Delors

Du côté des Partenaires

Macif - CFDT : le progrès social comme trait d’union

Dès 1982, CFDT et Macif ont formalisé un partenariat fondé sur la reconnaissance de valeurs communes : la solidarité et le développement de l’économie sociale.
Ce partenariat a notamment pour objectif de permettre aux militants d’exercer leurs activités syndicales dans la sérénité et la sécurité avec le contrat Solidarité Vie syndicale, la Protection juridique vie professionnelle et la garantie Responsabilité civile des syndicats.
Le Groupe Macif se distingue par son système de gouvernance démocratique. Les 5,2millions de sociétaires sont appelés à élire un peu plus de 2 000 délégués régionaux. Eux-mêmes élisent 158 délégués nationaux qui élisent les membres du conseil d’administration. La CFDT compte 314 délégués régionaux, 27 nationaux. 4 d’entre eux sont membres du conseil d’administration dont un vice-président. Le Groupe se construit sur une organisation démocratique, fondée sur une économie humaine, solidaire et responsable. Il accompagne ses sociétaires à chaque étape de leur vie.
Assureur de biens (auto, habitation, professionnels, etc.) depuis sa création, en 1960, le Groupe Macif a peu à peu diversifié ses activités pour répondre aux nouveaux besoins de ses sociétaires. Il est aujourd’hui également présent dans les domaines de la santé, de la prévoyance, de l’épargne, de l’assurance-vie et de la banque.
Ainsi, le Groupe a su démontrer qu’il était possible de conjuguer performance économique et utilité sociale. En outre, le Groupe Macif est engagé dans une politique globale de responsabilité sociale et environnementale.
Plus d’informations : stand Macif et www.macif.fr

Depuis 32 ans, un partenariat fondé sur la solidarité et le développement de l’économie sociale.