Notre activité


Pour une société inclusive


Patrick s’est donné une utopie, celle d’une société inclusive. Il milite au sein de l’APF, pour la reconnaissance des droits des personnes handicapées et de leurs proches. Mais il veut aussi changer les regards. Pour l’autonomie de chacun.

Adhérent cédétiste depuis 1968 avec une longue expérience syndicale au cours de mes 44 années professionnelles dans l’assurance-chômage et concerné par le handicap dans ma famille, depuis 2002, j’ai fait le choix de mener une activité bénévole au sein de l’APF (Association des paralysés de France). Le bénévolat, acte gratuit par excellence, me convient particulièrement car à la différence du travail, le mérite ne se traduit pas par de l’argent. Le bénévole se veut libre et sans contrainte. Par cet engagement associatif dans le monde du handicap, j’ai pu participer activement aux événements initiés en 2003, Année européenne et nationale du handicap. Jeune retraité, en juillet 2012, mon investissement associatif s’est amplifié. L’ambition de l’APF est de contribuer à construire une société inclusive permettant « l’accès à tout pour tous ».

Au-delà de mes fonctions de représentation de l’APF auprès des services de l’État, des collectivités locales et des acteurs associatifs, je consacre mon temps à des actions de sensibilisation au handicap, pour changer le regard sur les personnes porteuses de handicap. Ces sensibilisations s’adressent aux citoyens de demain dans les écoles et centres d’accueil et de loisirs. J’ai déjà pu ainsi rencontrer plusieurs milliers d’enfants auxquels je crois avoir transmis, avec conviction, le message d’acceptation et de respect de l’autre dans sa différence. Je me suis enrichi de cette expérience intergénérationnelle.

Aujourd’hui, je participe à un nouveau projet pour sortir les proches de l’anonymat. J’ai pris conscience de l’importance de ce problème en participant aux premiers états généraux « Aidants / Aidés » organisés par la Macif en 2010. Depuis, cette dernière a initié un site internet qui leur est dédié.

Libre et autonome

La famille, ce sont les parents et les enfants. Mais aussi les frères, sœurs, conjoints et grands-parents. Des proches, qui souvent, restent des inconnus pour les services intervenant auprès des personnes handicapées, ou même au regard de leurs projets de vie. Les proches doivent pouvoir être reconnus comme aidants familiaux. Je suis un proche et peux témoigner de l’absence de statut et de droit attachés à cette fonction. Pourtant nous aurions besoin de formation, d’accès aux informations médicales, à celles concernant les mesures de protection. Et surtout que nos actes d’aide à domicile soient évalués et financés.

La délicate question qui domine pour moi est celle du passage de relais entre les parents et les proches : « Comment gérer la fin de vie du ou des parents en parallèle de l’accompagnement du frère ou de la sœur handicapée(e) ? » Cette interrogation touche beaucoup plus de personnes que l’on peut l’imaginer. C’est pourquoi je continue à œuvrer à la réalisation de mon utopie d’une société inclusive. Cette société accepte ses citoyens dans leurs différences. Plutôt que de contraindre certains à s’intégrer ou à être exclus, elle s’organise pour que tous trouvent en son sein les moyens d’exercer librement et en toute autonomie leurs droits, de pouvoir accéder à tous les lieux, d’y circuler en toute autonomie, d’accéder aux services et de les utiliser en toute autonomie. C’est en croyant à la légitimité de ce que nous revendiquons et à notre constante mobilisation que nous obtiendrons gain de cause.

Patrick Leriche

L’APF : Supprimons les obstacles qui nous paralysent

Créée en 1933, l’Association des paralysés de France (APF) gère des services et des établissements médico-sociaux ainsi que des entreprises adaptées. Trente mille personnes en situation de handicap et leur famille bénéficient de ces services et de ces lieux d’accueil qui les accompagnent dans le choix de leur mode de vie : scolarité, formation professionnelle, emploi, vie à domicile ou en structure de vie collective, accès aux loisirs et à la culture… Pour plus d’infos, consultez le site de l’APF : http://www.apf.asso.fr/