Actu revendicative


Une démocratie locale ouverte sur le monde


Dynamisme associatif, conseil de quartier, conseil des sages, des jeunes, contrat d'engagement… Aubervilliers et ses 80 000 habitants mettent en œuvre un vivre ensemble qui s'appuie sur tous les âges, toutes les cultures et une histoire commune.

Questions à Jacques Salvator Maire d’Aubervilliers (93)

Quelles sont les particularités de votre ville ?

Aubervilliers est une ville ouverte par sa diversité et son histoire économique et sociale. Notre population est composée de 36 % d’étrangers et à 80% de personnes d’origine étrangère issues d’immigrations successives : italienne, espagnole, portugaise, africaine, maghrébine, asiatique. Je suis moi même issu de cette immigration.

Nos élus municipaux sont à l’image de la population locale. Le conseil municipal comprend 60% de citoyens d’origine maghrébine. Près de 400 associations existent.

Jacques Salvator

Comment expliquez-vous l’efficacité de votre démocratie locale ?

Nous avons instauré un contrat d’engagement des objectifs municipaux avec un observatoire composé d’un collectif de citoyens qui évalue régulièrement les résultats de nos actions.
Sur les quartiers, nous avons créé des conseils consultatifs qui sont élus au suffrage universel par les habitants, y compris les étrangers. Ce sont des espaces de liberté très appréciés et reconnus des habitants.

Pour compléter cette démocratie participative de proximité, il existe un conseil local des jeunes, un conseil des anciens et un conseil consultatif pour la démocratie. Ces instances ont un droit de saisine, peuvent émettre des avis, proposer un projet. Avec notre expérience, on mène campagne pour le droit de vote des étrangers aux élections locales. Sans attendre, nous avons un conseil consultatif des étrangers.

Le vivre ensemble semble une réalité, quels sont les autres facteurs qui le favorisent ?

La démocratie locale est l’un des leviers. Mais la cohérence est renforcée par le dynamisme de la vie associative et des évènements culturels soutenus par la municipalité. La fête des associations est préparée avec elles et entre elles. La vie associative est comme le terreau de notre vivre ensemble.

Des journées et des actions symboliques donnent du sens à l’histoire des peuples tout au long de l’année. Elles permettent des échanges interculturels. C’est notamment, la célébration du massacre du 17 octobre 1961 à Paris, le 10 mai avec la journée contre l’esclavage, la tragédie algérienne de Sétif, la journée internationale de la langue maternelle, la semaine de l’anticolonialisme.

Le 11 novembre, on rend hommage à la force noire qui a combattu pour la France. D’autres évènements provoquent des rencontres exceptionnelles : le festival des musiques du monde, un printemps musical des musiques baroques, la solidarité des commerçants asiatiques avec le peuple haïtien, la visite d’une communauté musulmane à Auschwitz.

Toutes les religions sont aussi dans le coup de ces événements. Le jumelage avec une ville de Palestine donne encore du sens à notre démarche solidaire du vivre ensemble.

En tant que premier élu, je suis fier de ma ville et ses citoyens. A Aubervilliers, on apprend le monde entier avec tout ce qui se passe dans chaque pays.

Propos recueillis par Jacques Rastoul

Pour en savoir plus

- « Petit guide pour lutter contre les préjugées sur les migrants » à télécharger sur www.cimade.org/publications/10
- « Refaire société » Collectif, La République des idées, Éd. Seuil.
- « Nous pouvons (vraiment) vivre ensemble » par les présidents de la Cimade, d’ATD Quart Monde, du CCFD, du Secours Catholique, d’Emmaüs, Éd. de l’Atelier.
- « Le nouvel esprit de la démocratie » de Loïc Blondiaux, La République des idées, Éd. Seuil.
- « Engagez-vous ! » de Stéphane Hessel, Éd. de l’Aube.
- « La voie. Pour l’avenir de l’humanité » d’Edgard Morin, Éd. Fayard.
- « Quand la ville se défait : quelle politique face à la crise des banlieues ? » de Jacques Donzelot, Éd. Seuil.
- « Etre Français, les quatre piliers de la nationalité » de Patrick Weil, Éd. de l’Aube.

La cohérence de la ville d’Aubervilliers est renforcée par le dynamisme de la vie associative et des évènements culturels soutenus par la municipalité.