Notre activité


Une réforme des retraites sous haute vigilance, par Gilbert Jérôme


Sitôt la loi de financement de la sécurité sociale votée, les réformes s’enchaînent, celle de l’assurance chômage, puis celle des systèmes de retraites. Dans ce tourbillon de changements, la vigilance syndicale s’impose et la CFDT Retraités fourbit ses arguments pour un système juste et équitable.

Une réforme des retraites ne peut pas se réduire à un slogan de campagne électorale : « Un euro de cotisation procurera les mêmes droits pour tous. »

Depuis de nombreuses années, la CFDT n’a cessé de revendiquer une réforme des retraites basée sur un système solidaire par répartition qui assure le financement des pensions des retraités par le fruit des cotisations des salariés. Il doit apporter aux jeunes générations une garantie de pérennité qui leur assure, le moment venu, un revenu de remplacement à la mesure de leur effort contributif.

Mais il doit également être socialement juste. La retraite est immanquablement le reflet de la carrière professionnelle. La pension attribuée est marquée par les aléas de la vie, le chômage et la précarité, les faibles salaires, les inégalités entre les femmes et les hommes, les interruptions de carrière pour raisons de santé et de maternité. Des correctifs de solidarité sont nécessaires pour assurer à tous une vie à la retraite digne.

La CFDT Retraités avance ses pions sur l’échiquier de ce chantier.
En accord avec les positions de la Confédération, nous avons exposé successivement, auprès de M. Delevoye, haut-commissaire chargé de la réforme des retraites, et auprès du cabinet du ministère des Solidarités et de la Santé, nos propositions d’améliorations. Un nouveau mode d’indexation des pensions doit permettre aux retraités de partager les fruits de la croissance. Des éléments de solidarité doivent réduire les inégalités de retraites entre les hommes et les femmes. Nous avons rappelé notre revendication d’une pension minimale, pension totale pour une carrière complète, équivalente au Smic net, ce qui sous-tend une revalorisation du minimum contributif du régime général. L’attribution des pensions de réversion jugée trop complexe et inégalitaire exige une clarification.

Outre la continuité et l’approfondissement de nos revendications, cette réforme des retraites sera un des points forts pour cette nouvelle année que je nous souhaite heureuse, sereine et solidaire.

Gilbert Jérôme, secrétaire général adjoint

Gilbert Jérôme.