Actu de nos droits


Comment préserver sa santé en cas de fortes chaleurs ?


Une température extérieure élevée pendant une période prolongée, sans période de fraîcheur suffisante permettant au corps de récupérer, c'est une période de canicule. Elle peut entraîner de graves complications par dépassement des capacités de régulation thermique du corps humain.

Les périodes de fortes chaleurs sont propices aux maladies liées à la chaleur, à l’aggravation des maladies préexistantes ou à l’hyperthermie, surtout chez les personnes fragiles comme les personnes âgées et les enfants et les personnes particulièrement exposées à la chaleur.

Le mauvais souvenir de 2003

La canicule de 2003 a entraîné une surmortalité estimée à près de 15000 décès. Les pouvoirs publics ont adopter dispositif national de prévention et de soins.

En 2006, la France a connu une autre vague de chaleur importante. Une étude [1] a permis de démontrer que l’excès de mortalité lié à cette vague de chaleur a été trois fois moins important (2000 au lieu de 6500). Cette réduction importante de la mortalité attendue résulte de l’information des citoyens et des actions de prévention depuis 2003.

Le plan national canicule

Le plan national canicule définit les actions dans la prévention et de la gestion de crise afin de réduire les effets sanitaires d’une vague de chaleur. le plan repose sur cinq piliers :
- la mise en oeuvre de mesures de protection des personnes à risques hébergées en
institutions (établissements d’hébergement de personnes âgées (EHPA), établissements pour personnes handicapées, établissements de soins) ;
- le repérage des personnes à risques isolées par la mairie,
- l’alerte préparée par l’Institut national de eille sanitaire (INVS) et les services météo est décidée par le préfet ;
- la solidarité : les préfets recensent les services de soins infirmiers à domicile, les associations et services d’aide à domicile, les associations de bénévoles et vérifient leurs dispositifs de permanence estivale ; les établissements d’hébergement de personnes âgées et de santé disposent d’équipements et de procédures adaptés aux
besoins des personnes à risque
- la communication : à destination du grand public, des professionnels de santé, des professionnels assurant la prise en charge de personnes fragiles ou dépendantes et des établissements de santé.

Se rafraichir, se protéger, prévenir les troubles graves de la santé

Dans tous les cas, s’il est prévu de fortes chaleurs et si l’on s’interroge sur sa santé ou celle d’une personne de son entourage, le médecin traitant ou le pharmacien peuvent donner tout conseil utile.

Lorsqu’il fait chaud, il est conseillé :
- de prendre régulièrement dans la journée des douches ou des bains frais, sans se sécher ;
- de boire régulièrement et sans attendre d’avoir soif, au moins un litre et demi à deux litres par jour sauf en cas de contre-indication médicale ; ne pas consommer d’alcool ni de boissons à forte teneur en caféine ou en sucre ;
- en cas de difficulté à avaler les liquides, prendre de l’eau sous forme solide en consommant des fruits (melon, pastèque, prunes, raisin, agrumes) et des crudités (concombre, tomate, sauf en cas de diarrhées) voire de l’eau gélifiée ;
- accompagner la prise de boissons non alcoolisées d’une alimentation solide, en fractionnant si besoin les repas, pour recharger l’organisme en sels minéraux.

Peut-on sortir en cas de fortes chaleurs ?

Il faut éviter de sortir aux heures les plus chaudes de la journée (11h-21h) et rester à l’intérieur de son habitat dans les pièces les plus fraîches. Si c’est dans un espace climatisé régler 5°C en dessous de la température ambiante, pas plus. En l’absence de climatisation, passez deux ou trois heures par jour dans un endroit climatisé (grands magasins, cinémas, lieux publics).

Si sortir s’avère indispensable, préférer le matin tôt ou le soir tard, rester à l’ombre dans la mesure du possible, en évitant le plein soleil. Sortir en portant un chapeau, des vêtements légers (coton) et amples, de préférence de couleur claire. En revanche, on évitera les activités extérieures nécessitant des dépenses d’énergie trop importantes (sports, jardinage, bricolage…).

Où se rafraîchir s’il fait chaud à son domicile ?

Dans les lieux climatisés proches de son domicile tels que les grandes surfaces, les cinémas, certains lieux publics. Il est utile, avant l’été, de connaître la liste de ces endroits, disponible auprès des mairies, et de connaître l’itinéraire pour s’y rendre.

Une personne qui vit dans un logement mal adapté à la chaleur, par exemple étage élevé, habitat mansardé, mal isolé, absence de volets… essaiera tant que possible de loger chez un parent.

Source : Direction générale de la Santé