Notre activité


Covid-19 : la CFDT Retraités demande un meilleur accompagnement des personnes âgées dépendantes


La CFDT Retraités, par la voix de sa secrétaire générale Dominique Fabre, demande une intervention urgente en faveur des Ehpad et revendique une augmentation du nombre des personnels soignants dans ces établissements et à domicile.

Dominique Fabre, secrétaire générale de la CFDT Retraités« Il n’y a pas 36 solutions : il faut davantage de personnel formé, qualifié, reconnu et valorisé dans les établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad) et à domicile, commence Dominique Fabre, la secrétaire générale de la CFDT Retraités. Aujourd’hui, il y a 0,6 soignant pour 10 réidents, c’est insuffisant. Il faut une infirmière de nuit dans tous les Ehpad sans exception et repenser l’organisation et l’architecture de futurs établissements pour ne plus avoir à confiner l’intégralité des résidents. »

Alors que la population âgée paie un très lourd tribut à l’épidémie de Covid-19, la CFDT Retraités qui attire l’attention depuis longtemps la situation difficile dans les Ehpad, s’étonne qu’il aura fallu « attendre une alerte de la presse pour qu’enfin on comptabilise les décès dus au virus dans les Ehpad » et qu’« aucun gériatre ne figure dans le comité scientifique constitué par les pouvoirs publics. »

Enfin, conclut Dominique Fabre, « depuis plusieurs années, la CFDT Retraités et d’autres alertent sur le nécessaire accompagnement humain et financier lié à l’allongement de la vie. Une loi Grand âge a été annoncée. Les rapports se sont accumulés. Nos revendications ont été transmises. Mais à ce jour, rien de concret. Le président de la République voit dans cette crise, une chance : « nous ressouder et prouver notre humanité ». Prouver notre humanité ? Nous le prenons au mot : mieux accompagner les personnes âgées et leurs familles doit devenir réalité, dès maintenant. C’est urgent. »

dblain@cfdt.fr

Le communiqué de presse de la CFDT Retraités