Actu revendicative


La taxe du lundi de pentecôte


La fameuse « contribution solidarité autonomie » (2 milliards) appelée plus prosaïquement la « taxe du jour férié » représente peu en recettes. Pour la CFDT, elle devrait être remplacée par un recours à la CSG, comme les retraités de la CFDT l’ont voté à leur congrès de Saint-Étienne en 2007.

En 2007, les dépenses liées à la compensation de la perte d’autonomie se montaient à 45 milliards d’euros. Ces dépenses sont prises en charge pour moitié par la sécurité sociale. Les départements assument 20% des dépenses alors que l’État apporte 22% de l’ensemble.

De son côté, la Caisse nationale de solidarité pour l’autonomie (CNSA) s’engage sur 7% (3,1 milliards) de ces dépenses tout en jouant un rôle de pilotage des moyens issus d’autres sources (14 milliards en 2007). L’APA représente 1/9e (5 milliards d’euros) de la totalité de la somme destinée à la compensation de la perte d’autonomie.