Actu revendicative


La terre devient folle à cause du réchauffement climatique


La hausse des températures a été trois fois plus rapide en 30 ans que sur un siècle. À cause du réchauffement climatique dont l'Homme est responsable.

On évoque une élévation de température de 6° d’ici la fin du siècle. L’hiver, l’automne, le printemps sont de plus en plus doux. En général, l’été est plus chaud. Les cataclysmes sont de plus en plus nombreux : ouragans, typhons, incendies de forêts, fonte des glaces, sécheresses, graves inondations.

La terre est devenue folle. Il y a eu 160% de catastrophes météorologiques supplémentaires depuis 1975. Pourquoi ? À cause du réchauffement climatique !

À qui la faute ? À l’homme ! Le dernier bilan scientifique établi par les experts du Groupe intergouvernemental d’experts sur l’évolution du climat (GIEC) en novembre 2007 confirme le rôle néfaste des émissions de gaz à effet de serre. Ils sont en augmentation constante.

Les conséquences sont dramatiques pour l’humanité. Constatons plusieurs évidences :
- 1. Le temps joue contre nous puisque l’augmentation de l’effet de serre est inéluctable compte tenu de la durée de vie des produits lâchés dans l’atmosphère.
- 2. L’homme peut ralentir l’intensification de l’effet de serre mais pas l’annuler.
- 3. Les pays les plus pauvres sont les premières victimes du réchauffement climatique alors qu’ils en sont les moins responsables.
- 4. L’enjeu est mondial mais la prise de conscience internationale est tardive tout en étant freinée par les gros « producteurs » d’effet de serre (États-Unis, Chine, Inde, Russie…).

Pollution à Paris

Le protocole de Kyoto

Non ratifié par les USA, le protocole de Kyoto a pour objectif principal de réduire les émissions de dioxine de carbone de 5,2% d’ici 2012 par rapport à 1990. Fin 2007, seule l’Union européenne les a réduits de 1,5%.

En France, la réduction d’émission de CO² dans le secteur automobile passe par la taxe carbone et l’écopastille (bonus ou malus sur les automobiles en fonctions du CO2 émis).
Des voitures électriques ou à l’hydrogène apparaissent sur le marché avec des résultats mitigés.

Les vertus environnementales des biocarburants sont très discutées : coût énergétique pour la production, abandon des cultures vivrières (pour nourrir la population), hausse des cours des matières agricoles.

Développer les ressources renouvelables

Si 80% des énergies utilisées proviennent des ressources fossiles, la principale, le pétrole, amorce son déclin. Il faut développer les ressources renouvelables comme l’énergie hydraulique, l’énergie éolienne et l’énergie solaire. En économies d’énergie, l’habitat est un secteur privilégié tant dans la rénovation que dans la construction.
Tous ces efforts doivent être relayés par un aménagement du territoire rationnel, par une politique volontariste des structures territoriales (régions, départements, communes). Mais le citoyen dans son quotidien doit aussi tendre aux économies d’énergie.

Enfin, il est à souhaiter que tous les États prennent la mesure des incidences du réchauffement climatique pour l’ensemble de la population mondiale. La conférence de Copenhague en 2009 sera une étape décisive.

Pour en savoir plus
- « La lutte contre les changements climatiques, une priorité incontournable », La Revue de la CFDT, n°83, mai/juin 2007.
- « Grenelle de l’environnement, des principes aux actes », La Revue de la CFDT, n°86, novembre/décembre 2007.
- Pour tous renseignements sur cesz deux numéros, téléphonez à CFDT Presse : 01 42 03 81 40.

Infos pratiques

Pour consommer moins d’énergie, utilisez les aides pour isoler l’habitation. Grâce aux lampes économes en énergie, on peut réduire la consommation électrique. Votre participation dans les comités de quartier peut permettre d’éclairer des choix dans des domaines liés à l’environnement.

Le forum de cet article est clôturé.