Actu revendicative


Le déficit abyssal de la Sécu


Selon la commission des comptes de la sécurité sociale, le déficit de l'assurance maladie devrait atteindre 10,6 milliards d'euros en 2003 (70 milliards de francs) et, si rien n'est fait, de 14,1 milliards en 2004.

Les légers excédents des autres branches ramènent le déficit de la Sécu à 8,9 milliards en 2003, soit environ le même montant qu’en 1995 !

Le même rapport nous apprend qu’un point de CSG tous revenus rapporte près de 9 milliards d’euros alors qu’un point de cotisation maladie rapporte environ 4 milliards d’euros (part employeur du privé).

La hausse du déficit de l’assurance maladie (-2,1 milliards € en 2001, -6,1 en 2002 et -10,6 en 2003) s’explique par une augmentation forte des dépenses. En 2002, les remboursements pour soins de ville ont augmenté de +7,8% (54,4 milliards) et les versements aux établissements de santé de +6,4% (59,3 milliards). La hausse continuera en 2003 à hauteur de 7,2% selon la commission alors que les recettes ne suivent pas : +6,4% en 2001, +3,3% en 2002 et +2,3% prévus en 2003.

La commission note que les personnes en ALD (affection de longue durée) représentent 12% de la population couverte mais plus de la moitié des dépenses totales.

Source : Rapport de la commission des comptes de la sécurité sociale 09/03.