Stats et études


Mauvaise santé bucco-dentaire des 65 ans


Les participants au dépistage avaient en moyenne plus de la moitié de la denture cariée, absente ou obturée. Ils avaient en moyenne 8,5 dents absentes, dont 2,7 non remplacées par une prothèse. Les besoins en soins étaient également très importants dans cette population.

Cela résulte d’un programme de prévention bucco-dentaire de la MSA (Mutualité sociale agricole). Une action à destination des personnes de 65 ans a permis de mener une première étude sur la santé bucco-dentaire des ressortissants du régime MSA de cet âge.

Les proportions de participants ayant besoin de détartrage (75%), d’extraction ou de chirurgie (18%) ou de soins conservateurs (38%) étaient très importantes. Ces soins sont des soins prioritaires voire urgents. Ils sont, de plus, remboursés à 70% par l’assurance maladie obligatoire et les praticiens ne peuvent pas effectuer de dépassements d’honoraires. Leur non réalisation n’a donc que peu de causes financières.

Cette première étude sur des volontaires à un examen de prévention fait état d’un très fort besoin en soins bucco-dentaires prioritaires voire urgents. Elle a aussi permis de mettre en évidence le fait que les femmes, malgré un état bucco-dentaire naturellement plus dégradé que les hommes et grâce à une meilleure prise en charge, ont un meilleur état fonctionnel.

L’étude s’appuie sur 7 744 individus s’étant rendus chez leur chirurgien-dentiste en 2008 pour un bilan bucco-dentaire.

Source : BEH n°32 (bulletin épidémiologique hebdomadaire), INVS.