Actu revendicative


Pendant ce temps là, en Espagne, l’application de la loi sur la dépendance progresse


Le système pour l'autonomie et l'aide aux personnes dépendantes, appelé SSAD, confirme sa progression en Espagne. Le nombre des bénéficiaires dépasse le nombre de personnes qui actuellement bénéficient d'autres dispositifs très importants comme par exemple celui des retraites non contributives.

Ainsi, 1 298 120 dossiers de demande ont été traités en vue d’attribuer le niveau de dépendance des personnes concernées. Parmi elles, 37% ont été reconnues en degré 3 (dépendance faible), 29% sont en état de grave dépendance (degré 2) et 22% en degré 1. Elles seront prises en charge progressivement jusqu’en 2013 en fonction de leur degré de dépendance.

Actuellement, 627 165 personnes bénéficient effectivement d’une aide.
Les premières attributions montrent que c’est surtout dans les résidences qu’il y a le plus de demandes : près de 115 000 personnes. Juste derrière, on a le service d’aide à domicile avec un peu plus de 82 000 bénéficiaires, et la télé assistance qu’utilisent plus de 77 000 personnes. Les centres d’accueil de jour comptent 42 000 usagers.

En 2011, avec le début de la prise en compte des dépendances plus légères (degré 3), on prévoit une augmentation importante de ces services.

Durant les deux dernières années, les services qui répondent aux besoins liés à la dépendance ont augmenté le nombre d’emplois qui est passé de 391.000 à 537.000.

On peut aussi relever comme point positif que depuis janvier 2009, le nombre des personnes sollicitant des services professionnalisés a pratiquement triplé, passant de 129 000 à 365 000.

La CCOO, la confédération syndicale espagnole qui donne ces informations, estime qu’il serait souhaitable que pour chaque prestation liée à l’assistance dans le cadre familial, on établisse un contrat pour la personne qui assure le travail.

Même si la mise en route du dispositif appelé « SSAD » révèle quelques problèmes et quelques aspects négatifs, les services d’aide à la personne ont constitué un des rares secteurs qui, durant la récente crise, a été en mesure de générer des emplois. Cela induit aussi une ressource économique pour l’État au travers des rentrées fiscales liées à l’activité économique et des cotisations à la sécurité sociale, etc.

Pour toutes ces raisons, il est indispensable d’orchestrer un « Plan pour la promotion de l’aide à la personne dépendante », comme le veut la Fédération des retraités des CCOO.

François Hun

Source : article de la revue des CCOO Espagne traduit par Isabelle Hayi.